De violents orages font de nombreux dégâts dans le Sud-Ouest

La boue remplace désormais la pluie (image d'illustration)
La boue remplace désormais la pluie (image d'illustration) ROBERT FRANCOIS / AFP

De violents orages ont fait d'importants dégâts dans le Sud-Ouest. La vigilance orange est levé dans 8 départements de cette région mais la vigilance reste de mise. 

Si certains ont encore la tête dans les étoiles grâce à la victoire des Bleus, d’autres ont malheureusement les pieds dans l’eau à cause de la météo… De violents orages ont en effet frappé le sud-ouest ce week-end, provoquant des inondations et d’importants dégâts aux pieds des Pyrénées, notamment en Ariège, dans le sud de la Haute-Garonne et près de Tarbes. Plusieurs milliers de foyers ont été privé d’électricité, entraînant par la suite une coupure de la ligne de chemin de fer entre Pau et Toulouse. De même, l’autoroute A64 dans le secteur de Tarbes a été fermée.

Selon le préfet des Pyrénées-Atlantiques, c’est la commune de Gan qui, avec 60 à 80 centimètres d’eau, a été la plus touchée hier. Centre-ville inondé, boues qui s’infiltrent partout, commerces ravagés… Le maire de la ville Francis Pées est complètement dévasté face au nouveau visage de sa municipalité. Affolé, face à la violence des orages qui ont eu lieu, il se réjouit néanmoins de certaines nouvelles : "Il y a une dame âgée de 83 ans qui a eu 70 centimètres d’eau dans sa maison. Heureusement, elle était à l’étage". Francis Pées revendique l’état de crise tout en essayant de se tourner vers l’avenir même s’il admet que "cela ne va pas être facile".

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a également annoncé qu’aucun blessé n’était à déplorer et que la situation météorologique tendait à s’améliorer, Météo France a d'ailleurs levé sa vigilance orange orages et pluies-inondations. L’ensemble des cours d’eau reste surveillé mais est repassé au niveau vert. Le préfet continue tout de même d’appeler à la plus grande vigilance, en particulier les usagers de la route afin qu’ils adaptent leurs comportements.

Propos recueillis par Clément Bargain

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio