single.php

Covid-19 : "On a de nouveau des patients en réanimation qui sont graves et lourds"

Face à l'avancée de l'épidémie, les préfets dans les départements en zone rouge prennent les uns après les autres de nouvelles mesures de restrictions. Au CHU de Toulouse, les médecins parlent clairement de nouvelle vague : le taux de contamination à Toulouse est deux fois plus important qu'au niveau national.

Coronavirus : les hospitalisations continuent de progresser. © AFP

Reportage à Toulouse de Christine Bouillot pour Sud Radio

 

"Il y a une épidémie très active chez les gens jeunes, qui ramènent ensuite le virus dans le milieu familial"

Pour le Professeur Delobel, chef des maladies infectieuses au CHU de Toulouse, le constat est sans appel : "on voit une très nette accélération sur le taux de positifs sur les 10 derniers jours, affirme-t-il. Ça a doublé la semaine dernière. On a à nouveau tout un tas de patients qui arrivent en hospitalisation qu'on n'avait pas sur les mois de juin, juillet, jusqu'à mi-août".

"Il y a une épidémie très active chez les gens jeunes, qui eux se contaminent à l'extérieur, explique-t-il, et qui ramènent ensuite le virus dans le milieu familial où les gens un peu plus fragiles, un peu plus âgés se contaminent".

 

"Ça m'évoque un peu le mois de mars"

Depuis le week-end du 19-20 septembre, face à l'afflux d'appels, la cellule de crise au Samu a été réactivée. "On a à peu près 40% d'appels supplémentaires par rapport à septembre dernier, annonce le professeur Vincent Boumes, patron du Samu 31, ce qui représente 400 à 500 dossiers supplémentaires".

"On voit arriver la vague, ça monte, on a des patients symptomatiques, on a de nouveau des patients en réanimation qui sont graves et lourds, souligne-t-il. On a une propagation du virus active. Ça m'évoque un peu le mois de mars, reconnaît-il, avec malgré tout une population qui a l'air moins sensibilisée et moins attentive qu'au printemps", regrette-t-il.

 

 

Pour lui, "on peut arriver collectivement, avoir suffisamment de maturité et de recul pour faire attention. Les contaminations sont principalement dans le cercle familial où se fait principalement le relâchement", insiste-t-il.

Pour aller plus vite dans la gestion des tests, le CHU de Toulouse met en place dès lundi 21 septembre des sens de priorité pour effectuer ses 2.500 tests par jour.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
07H
06H
23H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/