single.php

Circuits courts : une nouvelle façon de consommer qui soutient les agriculteurs

Par Jérémy Jeantet

Prenez la Parole sur Sud Radio. Focus ce mardi sur les circuits courts. De la vente directe aux drive fermiers, ces nouveaux modèles représentent une nouvelle façon de consommer, qui ne demande qu’à être encouragée par le nouveau gouvernement. Exemple en Gironde, de Gradignan à Daignac.

Thumbnail

À Gradignan, la Compagnie Fermière est un magasin de producteurs, ouvert il y a cinq ans. À l’époque, il y avait 3 salariés. Ils sont 23 aujourd’hui. Un deuxième magasin a d’ailleurs été ouvert à Mérignac. Ici, les producteurs sont associés et valorisent eux-mêmes leurs produits. Et le succès est au rendez-vous. Corinne Maciat, productrice de pommes dans le Lot-et-Garonne, explique ce succès par la relation nouée avec le consommateur, plus facile lorsque le producteur est directement présent dans le magasin.

Autre modèle, celui des Drive Fermiers, ‘inventés’ en Gironde il y a 5 ans et qui ont depuis fait boule de neige. Il y en a à peu près 450 aujourd’hui en France. Un réseau soutenu par les chambres d’agriculture. Laura Boudié en assure la promotion dans toute la Gironde. Elle parle d’un ‘pari gagné’, dans lequel les producteurs sont ‘mis à contribution pour livrer leurs produits, pour les préparer le matin et les remettre au client en personne l’après-midi’.

Les consommateurs s’y retrouvent, tant au niveau des prix, puisque ces circuits courts ne sont pas plus chers que la grande consommation et que la confiance est rétablie entre le producteur et le consommateur.

Annie Dreillard, bergère à Daignac, participe à ces circuits courts. Elle espère désormais que le nouveau Gouvernement soutiendra ce modèle : "On fait beaucoup d’heures, on travaille sept jours sur sept. On aimerait qu’on nous aide et qu’on nous valorise un peu plus…"

Une enquête de Christophe Bernard pour Sud Radio, à retrouver en intégralité ici.

L'info en continu
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/