single.php

Christian Estrosi : "l'institution poussiéreuse qu'est la Cnil ne veut pas que nous utilisions les technologies d'aujourd'hui"

"Une institution aussi poussiéreuse que la Cnil ne veut pas admettre que nous puissions utiliser les technologies d’aujourd’hui pour pouvoir accorder à nos concitoyens la sécurité, qui doit être la première de leurs libertés", a déclaré Christian Estrosi, le maire de Nice, après que la Cnil s’est opposée à l’expérimentation de la reconnaissance faciale dans les lycées de la région PACA.

Christian Estrosi veut interdire les locations saisonnières dans la ville de Nice pour les vacances de février.

Christian Estrosi était l'invité de Philippe David le 30 octobre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Une décision hors du temps"

"C’est une décision hors du temps. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait des réserves, mais pas de façon aussi brutale.

Avec Renaud Muselier [ndlr : Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur] nous avons décidé, dès 2016, de prendre des mesures de sécurisation très fortes à l’entrée de nos lycées, qui passent notamment par l’installation d’alarmes anti-intrusion et du déploiement de 60 médiateurs répartis dans l’ensemble de nos établissements scolaires. Quand vous regardez des sites de Daesh, les intrusions dans les établissements scolaires font partie des menaces. Les écoles, collèges et lycées doivent être pour nous les sanctuaires de la République", a déclaré Christian Estrosi.

 

"La Cnil sera obligée de céder"

"La sécurité de nos enfants est une exigence. Pour la mettre en œuvre, se priver de technologies issues de l’intelligence artificielle notamment est totalement absurde. Nous savons aujourd’hui que toute forme de barbarie à l’égard de notre société, que toute tentative criminelle n’hésite pas à utiliser les nouvelles technologies pour pouvoir déposer leur dévolu contre la société toute entière", a poursuivi Christian Estrosi.

La reconnaissance faciale n’est pas quelque chose de totalement nouveau à Nice. "Cela fait 6 ans que j’en fais un sujet majeur d’expérimentation avec de nombreuses entités, comme lors du Carnaval de Nice avec 200 personnes volontaires en février 2019. Aujourd’hui nous voyons que ce débat arrive sur la scène publique, et qu’avec la pression que nous continuerons à exercer, une institution comme la Cnil sera obligée de céder. D’ailleurs, Cédric O, le Secrétaire d'État chargé du Numérique, encourage de telles expérimentations. Je compte sur le gouvernement pour mener des réformes qui obligeront la Cnil à accepter l’évolution technologique."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/