Christelle Crosnier : "L’optimisme, c’est comme un muscle, ça se travaille"

Christelle Crosnier, journaliste et auteur de Le pouvoir de l'optimisme (Editions Ideo), était l'invitée de Patrick Roger et Cécile de Ménibus sur Sud Radio le 5 novembre 2018.
Christelle Crosnier, journaliste et auteur de Le pouvoir de l'optimisme (Editions Ideo), était l'invitée de Patrick Roger et Cécile de Ménibus sur Sud Radio le 5 novembre 2018.

Pour Christelle Crosnier, journaliste et auteur de Le pouvoir de l'optimisme (Editions Ideo), en ayant la volonté, tout le monde peut devenir optimiste. "L’optimisme, c’est comme un muscle, ça se travaille", nous a-t-elle expliqué. Christelle Crosnier était l’invitée de Cécile de Ménibus et Patrick Roger le 5 novembre 2018 sur Sud Radio dans la matinale, à retrouver du lundi au vendredi à 9h45.

Pour Christelle Crosnier, adopter l’optimisme comme fil conducteur de sa vie a été un cheminement personnel. "Il y a dix ans, j’avais un travail difficile. Tout le monde était en train de mourir à côté, et tous les soirs je rentrais avec une chape négative", nous a-t-elle expliqué. Alors, elle a décidé de quitter son travail et de se reconstruire. Aujourd’hui elle apprend aux autres à devenir des personnes optimistes.

Pour apprendre à être optimiste, des exercices existent

Pour ce faire, Christelle Crosnier propose plusieurs exercices. Tout d’abord, il y a la "visualisation créative" : il s’agit d’imaginer ce vers quoi on veut aller. Il est important d’imaginer en détail l’ambiance de ce lieu avec ses sons et ses odeurs.

Il faut aussi apprendre à dire merci, tout simplement. Par là Christelle Crosnier veut dire qu’il faut remercier, même mentalement, toutes les personnes qui ont fait quelque chose pour nous. Nous devons même remercier mentalement les gens qui nous ont souri.

Troisième astuce : apprendre à être dans le moment présent. Ne pas penser ni à son passé, ni se projeter trop dans l’avenir. Il faut également faire l’inventaire de sa vie, faire le tri entre le positif et le négatif, et établir une « stratégie » dans sa vie. Enfin, Christelle Crosnier recommande d’apprendre à lâcher prise, ne pas essayer de tout contrôler.

Attirer vers soi des personnes optimistes est donné à tout le monde

S’agissant de sa vision de la vie en général, Christelle Crosnier nous a confié : "Pour moi la vie est un jeu. On nous envoie tous les jours des défis. Quand tu résous un défi, tu passes à un niveau de conscience supérieur, comme une fréquence supérieure. Et tu attires les gens qui sont sur la même fréquence que toi".

Une autre condition indispensable pour devenir optimiste est de savoir se déconditionner du regard des autres. "Pour être vraiment maître de sa vie, il faut apprendre à mettre de côté le regard des autres", nous a conseillé Christelle Crosnier.

 

Cliquez ici pour écouter le podcast de “Cinq questions pour tout savoir” avec Cécile de Ménibus.

Retrouvez "Cinq questions pour tout savoir" du lundi au vendredi à 9h45 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio