Chassé croisé sur les routes : les contrôles vont se multiplier

Prudence si vous devez prendre la route : samedi sera la journée la plus chargée de l’été.

Thumbnail
C’est le traditionnel chassé croisé en juillettistes et aoûtiens. 

Certains remballent les valises, d’autres vont bientôt les défaire. Entre les deux : des centaines de kilomètres de bouchons. C’est le traditionnel chassé croisé entre juillettistes et aoûtiens. Bison Futé voit noir dans le sens des départs et orange dans le sens des retours ce samedi 2 août. Sauf en région Auvergne Rhône Alpes et sur l’arc méditerranéen, où le trafic sera rouge. Autant dire qu’il va falloir prendre son mal en patience, et veiller à faire des pauses toutes les deux heures.

 

Des objets perdus sur les routes

D’autant que les contrôles, eux, vont se multiplier. Exemple dans la région marseillaise, où les gendarmes, postés près d’Aubagne avec leurs jumelles, ne laissent rien passer. Avec sa femme et ses deux enfants, un père de famille était un peu trop pressé de partir en bord de mer : "je n’ai pas fait attention à la vitesse, je n’ai pas regardé la limitation, normal que l’on soit sanctionné, pas de souci."

Chassé croisé entre juillettistes et aoûtiens oblige, c'est l'un des week-ends les plus chargés de l’année sur les routes. Les hommes en bleu sont sur le qui-vive. Vélos, valises, planches à voile… Il faut aussi vérifier que tout est bien arrimé, car nombreux sont les objets à tomber sur la route. Même des remorques qui se détachent.

La chasse aux comportements dangereux

De l’autre côté des Bouches-du-Rhône, le péage de Lançon-de-Provence est un lieu stratégique, la porte d’entrée vers la mer : "votre plaque d’immatriculation est détériorée, il faudrait penser à la changer assez rapidement." Ce sera un simple avertissement, car avec le trafic, il y a des comportements beaucoup plus dangereux à sanctionner. "Vous avez été contrôlée à la vitesse de 153 km/h, il y a beaucoup de circulation, il faut faire encore plus attention." 45 euros d’amende et un point en moins sur le permis : "je suis un peu embêtée, mon véhicule, c’est mon travail. J’ai fait plus de 1.300 km depuis lundi", confie la conductrice prise en faute.

Distance de sécurité, ceinture, téléphone, surcharge… Tout est contrôlé. "Vos pneus sont fatigués. Vos avez des repères sur les pneus, ils sont atteints. Si jamais il pleut, cela tient moins bien la route. Parce que c’est cher, que c’est la crise, il y a toujours une bonne raison. Et quand il y a un souci…"