Calanques de Marseille : des réservations contre l’érosion

Le Parc National des Calanques a décidé de protéger la calanque de Sugiton contre l’érosion via des réservations.

calanque
Des jeunes plongent dans la mer dans le Parc national des Calanques, près de Marseille, le 24 juin 2022 (Nicolas TUCAT - AFP/Archives)

Le site de Sugiton est toujours accessible au public, mais sur réservation. Le Parc National des Calanques a décidé de le protéger ainsi contre l’érosion.

"Nous avions 2.500 personnes sur cette calanque"

Cet été, il va falloir réserver pour accéder à la calanque entre le 10 juillet et le 21 août. Avait-on atteint un point de non retour ? "Il s’agit d’une seule calanque, celle de Sugiton, et pas toutes les calanques" tempère Didier Réault, président du conseil d’administration du Parc National des Calanques. Pourquoi avoir choisi celle-ci ? "Parce qu’elle était victime d’une trop grande fréquentation. Nous avions 2.500 personnes sur cette calanque."

"Cela provoquait l’érosion des sols, du déracinement d’arbres, de l’effarouchement d‘espèces et du piétinement d’autres espèces protégées. Nous avons choisi cette expérimentation à 400 personnes par jour pendant l’été 2022. Étendre le système sur d’autres calanques n’est pas à l’ordre du jour. Même si certains, notamment sur les calanques habitées, nous sollicitent."

 

Calanque : "Un accueil plutôt bon et courtois"

Qu’a donné la première expérimentation le week-end dernier ? "Cela a été un test plutôt positif. Les gens ont réservé, les réservations ont été closes dès le premier soir. Sur ces 400 personnes, nous avons eu 342 visiteurs. Quand vous voulez visiter le dimanche, vous pouvez réserver à partir du jeudi matin sur le site internet du Parc National des Calanques."

"Touristes et Marseillais ont bien accepté la décision juge Didier Réault, président du conseil d’administration du parc. Certains ont compris qu’ils auraient dû réserver, d’autres ont essayé d’insister, mais gentiment. L’accueil a été plutôt bon et courtois. Le travail des gardes du parc et de la société qui nous assiste a été apaisé. 400 personnes au lieu de 2.500. C’est quand même beaucoup plus agréable, une belle expérience de calanque, dans un apaisement qui sied à la nature. Ce n’était pas la plage de Marbella !"

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”