Dans le Lot, des brebis attaquées trois fois en trois mois

Dans le Lot, les brebis d’une agricultrice ont été attaquées pour la troisième fois en moins de trois mois.

brebis Lot
Dans le Lot, les brebis d’une agricultrice ont été attaquées pour une troisième fois en moins de trois mois. (Crédit : Pixabay)

Dans le Lot, des brebis d’une agricultrice encore attaquées. Une troisième attaque en moins de trois mois. Pour en parler, Marie-Hélène Lecocq, une agricultrice à Lascabanes dans le Lot.

Trois brebis attaquées, une morte

"Je n’ai pas vu comment cela s’est passé. J’ai juste découvert encore un squelette de brebis, explique Marie-Hélène Lecocq, agricultrice à Lascabanes dans le Lot. J’ai eu trois brebis attaquées, une morte et un agneau." Parle-t-on de loups ou de chiens errants ? "Non, on ne parle pas de loups, je pense que ce sont des chiens car j’en ai entendu. Malheureusement, je ne suis pas allée voir, mais cela aurait été trop tard."

Les attaques se multiplient, comment s’en protéger ? "Mes brebis sont en liberté dans une combe et je n'ai rien vu. C’est la dixième année avec mon troupeau. Tout se passait bien. Là, en novembre, j’ai eu deux attaques. Je pensais être tranquille quand ça a redémarré."

 

 

"J’ai 65 ans et je m’en occupe toute seule"

"Mais cela a redémarré le 23 janvier. Pour les protéger, je n’ai pas de solutions, à part dormir avec, décrit cette éleveuse. Mais je ne peux pas être en permanence avec elles. Je croise les doigts. Actuellement, les maires sont en train de s’occuper des chiens qui errent dans le coin."

Ces pertes de brebis sont-elles prises en charge par les assurances ? "Je n’ai pas été prise en charge car je ne suis pas assurée contre la mortalité du cheptel. Je n’avais que 60 mères et j’en ai perdu dix. J’ai 65 ans et je m’en occupe toute seule. Si cela arrivait à un jeune, je ne sais pas comment il pourrait s’en relever. J'ai du mal à réaliser ce qui m’arrive actuellement. Mais si c’était à refaire, je crois que je le referais."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”