Après l’affaire Fiona, Cécile Bourgeon de nouveau accusée de violences

Après l’affaire Fiona, Cécile Bourgeon de nouveau accusée de violences

Le père de la petite Fiona, Nicolas Chafoulais, porte plainte contre son ancienne compagne, Cécile Bourgeon. Il l'accuse d'avoir commis des violences contre la sœur cadette de Fiona.

L’affaire avait défrayé la chronique cet autonome. Lundi 17 avril, plusieurs mois après l’affaire Fiona, le père de la petite fille de 5 ans disparue le 12 mai 2013 à Clermont-Ferrand, vient porter plainte contre Cécile Bourgeon. Il accuse la mère de Fiona et son ancien compagnon, Berkabe Makhlouf, de violences sur sa fille cadette. La petite soeur de Fiona est aujourd’hui âgée de 6 ans.

Nicolas Chafoulais avait déjà porté plainte en septembre 2013, après un constat médical, mais elle avait été classée sans suite. Pourtant, le médecin avait constaté des blessures et un choc psychologique réel sur la deuxième fille de Cécile Bourgeon. En garde à vue, cette dernière avait même avoué qu’elle "tapait souvent" sur sa cadette à la demande de son ex-concubin. "Toutes les preuves sont là" martèle Me Charles Fribourg, l’avocat de Nicolas Chafoulais.

En portant à nouveau plainte lundi 17 avril, le père de Fiona désire déclencher l’ouverture d’une enquête pénale menée par un juge d’instruction. "Je suis déçu de constater que personne ne veut suivre à nouveau des violences particulièrement importantes sur cette fillette. On veut que lumière soit faite", explique Me Fribourg. D’autant plus que le corps de la petite Fiona n’a pas encore été retrouvé.

"Dégoûté par ses demandes de remise en liberté"

Cécile Bourgeon avait été condamnée en novembre dernier à 5 ans de prison pour "non-assistance à la personne en danger" et "dénonciation de crime imaginaire" pour avoir monté de toute pièce le scénario de disparition de Fiona dans un parc de Clermont-Ferrand, en mai 2013. L’ancien compagnon de Cécile, Berkane Makhlouf a pour sa part été condamné à 20 ans de réclusion. S’ils ont avoué le décès de la petite fille, ils continuent à s’accuser mutuellement d’avoir porté les coups mortels et d’être le principal responsable. Quelle serait la sentence alors, s’il s’avère que la petite sœur de Fiona a aussi été maltraitée ?

"On en entend parler presque tous les jours, Il y en a marre", s’énerve Nicolas Chafoulais à propos de son ancienne compagne. Il déplore ses nombreuses demandes de remise en liberté ; une quatrième vient d'être récemment déposée. "Personne ne veut la voir dehors, surtout pas les parties civiles".

 

Alexandra SEGOND

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio