81 % des Français considèrent le projet de loi "séparatisme" comme important ou prioritaire

Une écrasante majorité des sondés considèrent le projet de loi "confortant les principes républicains" comme crucial. Sur nombre de mesures, le soutien grimpe jusqu'à 90 %. Seule la fin de l'instruction à domicile suscite plus de débat mais bénéficie tout de même d'une approbation majoritaire.

Après la réforme des retraites laissée en suspens, le projet de loi "confortant les valeurs de la République" est devenu une priorité pour le gouvernement. (Photo de Bertrand Guay / AFP)

81 % des Français estiment que le projet de loi contre le séparatisme est prioritaire ou important. pour être précis, 34 % des sondés le jugent "tout à fait prioritaire" et 47 % estiment que ces mesures sont "importantes mais pas prioritaires". C'est le résultat de notre balise Ifop-Fiducial pour Sud Radio et CNews. Alors que le texte est actuellement examiné à l'Assemblée nationale., le directeur général adjoint de l'Ifop, Frédéric Dabi, détaille cette approbation écrasante.

"La crise du Covid impose sa cadence mais n'écrase pas tout. Il est intéressant de voir que seul un français sur cinq juge ce projet de loi "secondaire". C'est une approbation très forte. Si on regarde plus en détail les différentes mesures que comportent ce projet de loi, c'est d'autant plus marquant. 90 % sont pour le principe de neutralité religieuse des agents chargés des missions de service public, un chiffre quasi équivalent pour mieux renforcer la transparence financière des lieux de culte musulman, pour l'idée que les subventions publiques soient subordonnées à un contrat d'engagement républicain. Il n'y a que sur la fin de l'instruction à domicile qu'on a une approbation plus limitée, mais elle reste majoritaire."

 

 

* L'étude a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 3 au 4 février 2021 sur un échantillon représentatif de 1026 personnes avec une marge d'erreur relative de 2,5 %.


Revenir
au direct

À Suivre
/