76% des Français approuvent l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes

76% des Français approuvent l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, selon une étude réalisée par Ifop-Fiducial pour Sud Radio.

Thumbnail

Si la décision du gouvernement d'abandonner le projet d'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes (Loire-Atlantique) a tantôt été saluée, tantôt critiquée par l'ensemble de la classe politique, les Français semblent en revanche unanimes et saluent cet abandon.

Une décision courageuse mais qui ne respecte pas le référendum

Ainsi, si l'on en croit les résultats d'une étude réalisée par Ifop-Fiducial pour Sud Radio et CNews, pas moins de 76% des personnes interrogées déclarent approuver la décision, annoncée mercredi par le Premier ministre Édouard Philippe. Cette approbation se vérifie au-delà des clivages puisque toutes les sensibilités, de gauche comme de droite, s'accordent à dire que le gouvernement a fait le bon choix. Notons tout de même que les sympathisants de la La République en marche (83%) et de  la France insoumise (82%) sont ceux qui approuvent le plus l'abandon de la construction de l'aéroport. Suivent ensuite les personnes se revendiquant proches des Républicains (72%), du Front national (70%) et enfin du Parti socialiste (69%).

Parmi ces 76% se déclarant favorables, 72% affirment par ailleurs qu'il s'agit d'une décision courageuse vis-à-vis d'un dossier sur lequel les précédents gouvernements n’avaient pas tranché. Sans surprise, 87% des sympathisants LREM soulignent ce courage politique. En revanche, autant (72%) de personnes interrogées déplorent qu'il s'agit dans le même temps d'un déni de démocratie, dans la mesure où l'abandon du projet ne respecte pas le résultat du référendum, lors duquel la construction du nouvel aéroport avait été approuvée par 55% des voix. 89% des sympathisants socialistes et 77% des proches du FN dénoncent d'ailleurs ce non-respect de la parole populaire. À titre de comparaison, ils ne sont "que" 65% chez LFI et 66% chez les Républicains.

Les Français se montrent toutefois pragmatiques en étant également 72% à admettre qu'il s'agissait de la seule solution possible compte tenu de l’enlisement de la situation.  

>> Détails :

Les Français et l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes by Le Lanceur on Scribd