Agression homophobe en plein Paris

Arnaud Gagnoud
Société

Arnaud Gagnoud, un comédien et son ami ont été victime d’une agression homophobe mardi soir près d’un théâtre du XXe arrondissement de Paris. Le comédien a décidé de porter plainte...

  • Des maisons… mobiles !

    Soumis par Jeremy Jeantet le Jeudi 20 septembre 2018 à 10:15
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    On voit de plus en plus de constructeurs proposer des maisons mobiles, qui peuvent déménager. Est-ce bien sérieux ?

    C’est en effet une des nouvelles tendances. 

    Les raisons sont multiples. Parce que les gens veulent souvent une maison mais l’époque ayant changé, ne savent pas s’ils vivront au même endroit dans 10 ans, du coup vu l’investissement, c’est intéressant de pouvoir emporter sa maison. Mais la véritable raison est plus dramatique. Entre les migrants, les chocs sismiques et les conflits, on a de plus en plus besoin de maisons faciles et rapides à bâtir.

    Il y a aussi un problème de terrain, on n’en trouve plus dans certaines régions. Et le marché de l’immobilier est devenu si cher que de nombreux architectes ou ingénieurs cherchent des alternatives comme le MADi, une maison pliable créé par l’italien Renato Vidal.

    On le voit sur le site, c’est impressionnant, elle est livrée par un camion qui la déplie et la pose. Pas besoin d’une base en béton, une surface plane. Il faut 3 personnes et 6 heures pour la construire et elle coûte 33 000 dollars en moyenne. Pour avoir une idée, la maison de 84m2 coûte 62 000 dollars avec tout le nécessaire, salle de bain, cuisine, escalier menant à l’étage des chambres etc C’est une voie très intéressante car mobile, pas chère et écolo.

    Oui l’entreprise Univers et Conseils en propose une autre, tout en bois, qui n’abîme pas l’environnement. Elle est utilisée pour des hébergements sociaux et temporaires notamment avec l’association Habitat et Humanisme.

    On a vu des prototypes à la Villette à Paris, à Jouy-en-Josas, il va y en avoir à Malakoff. Elle est plus cher, 70-80 000 euros pour un 35m2 mais c’est un nouveau concept car votre maison va évoluer avec vous toute votre vie, vous enlevez ou rajoutez des cloisons par exemple et comme elle est fabriquée avec des caissons qu’on assemble les uns aux autres, si un élément est abîmé, il suffit de réparer le caisson.

    Bref, pour les jeunes couples qui devront peut-être déménager pour un boulot ou pour les seniors qui, en vieillissant, doivent adapter leur intérieurs, c’est vraiment une autre maison, la maison qui évolue avec vous et qui s’adapte à votre vie !

     

    FacebookTwitter
  • La musique des étoiles

    Soumis par Jeremy Jeantet le Mercredi 19 septembre 2018 à 09:16
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    On découvre que les étoiles font de la musique. Incroyable ! Mais est-ce bien sérieux ?

    C'est extraordinaire et merveilleux car, en effet, l’espace n’est pas silencieux, il y a beaucoup de sons. Le livre de l’astrophysicienne Sylvie Vauclair et du musicien Claude Samuel Lévine La nouvelle musique des sphères, paru chez Odile Jacob explique que les étoiles, ces grosses sphères gazeuses, tiennent en équilibre dans l’espace et agissent comme des caisses de résonance d’instruments de musique.

    Par exemple, le Soleil résonne en "sol dièse". Et chacune des étoiles qui lui ressemblent possède sa propre signature musicale.

    Hélas, nos oreilles humaines ne peuvent les entendre pour deux raisons : entre les étoiles et nous, il y a du vide et contrairement à la lumière, le son ne se propage pas dans le vide. Et, deuxième raison, le son des étoiles serait beaucoup trop grave pour l'oreille humaine.

    Mais si on ne les entend pas, on peut parler de sons et de musique parce que les astrophysiciens enregistrent les vibrations sonores de ces étoiles grâce des techniques hyper sophistiquées. Le but au départ est d’obtenir toutes sortes d’informations très précieuses sur la masse, le rayon, l'âge des étoiles, leur structure, leur évolution...

    Mais au passage, ils captent ce que l’on appelle maintenant la musique interstellaire. Et la sonde Cassini a enregistré en 2017 des sons produits par Saturne qui chante beaucoup. Du coup l’Agence Spatiale Américaine a convertit ces sons grâces à des ondes magnétiques qu’on utilise en radio, comme à Sud Radio, pour les traduire en musique. Et voilà ce que ça donne, on écoute le premier morceau de musique extraterrestre.

     

    FacebookTwitter
  • Le bonheur est dans les prés

    Soumis par Jeremy Jeantet le Mardi 18 septembre 2018 à 09:33
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Selon des chercheurs, on trouve le bonheur dans la nature. Est-ce bien sérieux ?

    Les quelque 150 géographes, sociologues, historiens, économistes, paysagistes, urbanistes et agronomes, venus de plus de 20 pays, qui se sont retrouvés début septembre à Clermont-Ferrand, vous diront tous : oui !

    Ils se sont réunis pour la 28e conférence du réseau PECSRL (Permanent European Conference for the Study of the Rural Landscape). Le but : échanger et faire le point de leurs recherches sur le lien entre la qualité de notre vie et la qualité des paysages qui nous entourent. Et après un été caractérisé par des incendies et des crues, le sujet était vraiment d’actualité, car leurs conclusions est que nous nous sentons bien dans un paysage protégé. Si le paysage est agressé, pollué, nous nous sentons agressé et pollué.

    La bonne nouvelle est que le paysage rural arrive en tête du hit-parade, donc pas besoin de filer aux Maldives pour être heureux. Vivre à la campagne ou y aller le week-end suffit, ouf !

    Le bonheur est dans le pré.

    Dans Sciences et avenir, le géographe et agronome Yves Michelin explique que ce paysage "n'a pas besoin forcément d'être grandiose ou pittoresque. À partir du moment où on le reconnaît, il devient un objet d'identité. Le fait de se sentir chez soi, d'être de quelque part, de faire partie prenante d'un territoire contribue au bien-être, contrairement au déracinement qui, lui, est dévastateur". Cela peut sembler évident mais à une époque où la majorité vit en ville, donc loin de ses racines, cela explique le mal-être de certains. D’où l’intérêt des jardins thérapeutiques dont l’efficacité est prouvée depuis longtemps. La nature devient une sorte de médicament . Avec des preuves étonnantes...

    En Écosse, une étude sur des gens de 70 ans et plus a démontré que ceux qui allaient dans des parcs publics depuis leur enfance vieillissaient mieux, avec un moindre déclin cognitif, particulièrement chez les femmes et, autre bonne nouvelle, dans les milieux défavorisés. Pour une fois cela n’a rien à voir avec les moyens financiers.

    D’autres chercheurs ont prouvé que les espaces verts aident à lutter contre la dépression et l'anxiété, là encore en réduisant les inégalités sociales. C’est très intéressant pour nos urbanistes car c’est une des clés pour améliorer la vie des citadins, d’ailleurs les Suédois, toujours en avance, pratiquent "la thérapie du paysage" pour soigner les pathologies liées au stress (burn-out) et les suites d'AVC.

    Depuis 2002, des patients sont accueillis dans un "jardin de réadaptation" de 2300 mètres carrés près de Malmö, conçu par des paysagistes et des psys. Le patient observe la nature, fait du jardinage etc, le tout remboursé par la Sécurité sociale du pays. On pourrait en parler à notre ministre de la Santé...

     

    FacebookTwitter
  • Plusieurs mois après avoir été retrouvée, Marie Bonheur, amnésique, enfin identifiée

    Soumis par Jeremy Jeantet le Lundi 17 septembre 2018 à 08:25
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Les suites de l'histoire de Marie Bonheur. Retrouvée en février dernier à côté de la gare de Perpignan, complètement amnésique, cette femme de 80 ans a enfin été identifiée grâce à un appel à témoins.

    On vous en a récemment parlé sur Sud Radio. Cette femme d’environ 80 ans avait été retrouvée au mois de février dernier, le visage tuméfié, inconsciente, vêtue d'habits d'homme, dans le quartier de la gare de Perpignan.

    Mutique un premier temps, elle a peu à peu fini par parler. Elle ne se souvenait plus de qui elle était, ni d’où elle venait. Personne n’a signalé sa disparition. Complètement amnésique, mais s’exprimant très clairement, elle se choisit un prénom et un nom, Marie Bonheur.

    Elle avait lancé un appel à témoins. Celui-ci a fini par être entendu.

    Des riverains d’un quartier de Perpignan ont fini par contacter les autorités. Ils ont reconnu avec certitude leur ancienne voisine.

    Un voisin notamment est catégorique, mais indique que les autorités lui ont demandé de ne pas trop en dire.

    Marie habiterait au second étage d’une petite maison pavillonnaire. En février, les enquêteurs l’avaient retrouvé avec un trousseau de clés. Ce weekend, ils se sont déplacés jusqu’à la maison présumée de Marie, ont essayé d’ouvrir et ça a fonctionné.

    Prise en charge dans un établissement pour personnes âgées, les médecins qui se sont occupés d’elle la disent en pleine forme. Elle devrait à priori pouvoir revenir chez elle, mais l’affaire est loin d’être terminée. Car même si elle ne semble pas avoir subi de violences, les enquêteurs vont quand même chercher à rassembler les pièces du puzzle, pour savoir ce qui lui est vraiment arrivé en février dernier.

     

    FacebookTwitter
  • Être un lève-tard, ce n’est pas une tare

    Soumis par Jeremy Jeantet le Lundi 17 septembre 2018 à 08:19
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    On est lundi et, souvent, le réveil est difficile après le week-end, mais ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Cela pourrait même prouver que vous êtes plus malins que les autres !

    Le psychologue Satoshi Kanazawa a mené une étude qui démontre que les personnes qui ont un rythme de vie un peu décalé sont plus intelligentes et créatives. Alors que leurs copains, bien disciplinés, obéissent à leur réveil sans se poser de questions, ceux qui se lèvent un peu plus tard car ils ont veillé la veille auraient plus de liberté, plus d’imagination.

    Mieux, on lit sur le site News Republic qu’une étude de l'Université de Southampton révèle que “les personnes qui se couchent tard et ne se réveillent pas avant 8h du matin, ont généralement une vie plus heureuse et plus de succès professionnellement parlant”. Un argument pour expliquer à votre boss que le lundi matin c’est vraiment dur et que c’est pour ça que vous êtes en retard.

    Encore faut-il qu’il le comprenne, rien n’est moins évident, mais puisqu’on parle de la nuit, vous savez qu’elle sert à bien des choses, se reposer, avoir des idées, elle pourrait aussi nous aider à mincir. À une condition : qu’on n’ait pas trop chaud. On sait que pour bien dormir, il ne faut pas que la température de la chambre soit à plus de 19°. Mais le Dr Christopher Winter, le directeur du centre médical de neurologie et du sommeil de Charlottesville aux États-Unis, va plus loin.

    D’après ses expériences, pour bien dormir, il faut une chambre avec une température entre 15 et 19 degrés, ni plus, ni moins car l’endormissement s’améliore quand la température de notre corps baisse, donc il vaut mieux qu’il fasse un peu frais.

    Et selon la naturopathe Natasha Turner, lorsque la température de votre corps baisse, il libère l'hormone de croissance, ce qui va diminuer le cortisol, l'hormone du stress. Et selon elle, quand on dort très bien, on a tendance à perdre du poids. Quand on dort dans une chambre très chaude, ça favorise les petites fringales dans la nuit ou la journée qui suit, petite fringales mauvaises pour les poignées d’amour.

    Donc on retient l’équation : Température froide = bon sommeil = moins de stress = moins de kilos en trop !

    Et si vous ne perdrez pas un gramme, au moins vous dépenserez moins de sous en chauffage !

     

    FacebookTwitter
  • France, ton patrimoine fout le camp !

    Soumis par Jeremy Jeantet le Lundi 17 septembre 2018 à 08:10
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Les Journées du Patrimoine avaient lieu ce week-end. Un patrimoine français bien malade, puisqu'on est obligé de faire des lotos ou autres jeux de grattage pour tenter de sauver ce qui peut encore l'être...

    France, ton patrimoine fout le camp !

    Oui ton patrimoine fout le camp : combien d‘églises, de châteaux tombent en ruine sans que l’État ou les collectivités locales ne s’en préoccupent. Ce patrimoine qui marque plus de 2000 ans d’Histoire et qui mériterait de meilleurs égards de la part de celles et ceux censés diriger la France.

    France, ton patrimoine fout le camp !

    Et cela est d’autant plus inquiétant que notre patrimoine est immense : c’est en grande partie grâce à lui que notre pays est le plus visité du monde et, s’il part en poussière, c’est l’attractivité de notre pays pour accueillir des touristes du monde entier qui sera remise en cause, d’autres pays prenant plus soin de leur patrimoine que nous du nôtre.

    France, ton patrimoine fout le camp !

    Pourtant, 57 % de la richesse produite chaque année en France passe dans la dépense publique mais, malheureusement, les budgets du ministère de la Culture servent à subventionner des troupes de théâtre qui font des pièces aussi intéressantes que "Sur le concept du visage du fils de Dieu" dans laquelle un vieillard incontinent défèque sur un portrait du Christ ou une autre pièce "L’orgie de la tolérance" qui est un concours de masturbation scénique, plutôt que d’être consacrés à la sauvegarde de notre patrimoine.

    France, ton patrimoine fout le camp !

    Et cela se passe depuis des années, même notre patrimoine historique est abandonné. Allez visiter nos cimetières militaires des deux guerres mondiales, ce sont les plus mal entretenus alors que c’est en leur sein que reposent des milliers de jeunes hommes ayant sacrifié leur vie pour notre indépendance et notre liberté et qu’ils mériteraient plus qu’on leur consacre de l’argent qu’à des spectacles débiles.

     

    FacebookTwitter
Les rubriques Sudradio