Guy Novès : "Les dirigeants ont tout fait pour m'écœurer et pour me rendre la tâche difficile"

Guy Novès, ancien sélectionneur du XV de France ©FRANCK FIFE - AFP

Guy Novès, l'ancien sélectionneur du XV de France, était l'invité du Grand Matin Sud Radio.

Un mois après son licenciement pour faute grave, il "n'[a] pas digéré".

L'ancien sélectionneur du XV de France, Guy Novès, était l'invité, ce vendredi, du Grand Matin Sud Radio, à la veille de l'ouverture du Tournoi des 6 Nations avec le match entre la France et l'Irlande.

 

 

"On ne digère pas un licenciement, quel qu’il soit, le mien ou une personne lambda, a expliqué l'ancien entraîneur du Stade Toulousain. Je n’ai pas digéré. Je vis avec et j’essaye progressivement de retrouver un peu mon honneur."

Un honneur qu'il estime bafoué par les relations difficiles qu'il a entretenu avec la Fédération française de rugby, après l'arrivée, à sa tête, de Bernard Laporte.

Bernard n'est pas un ami, je le sais. Et je ne suis pas son ami, il le sait

"Bernard n’est pas un ami, je le sais. Et je ne suis pas son ami, il le sait. Mais en ce qui me concerne, nous pouvions travailler ensemble avec, de ma part, une très grande loyauté, ce qui a été le cas pendant un an", avant que les choses ne se délitent, avec des choix qui lui ont été imposés, comme d'envoyer des joueurs du XV de France à Mayotte juste avant les tests-matchs d'été en Afrique du Sud, où en plaçant une rencontre en pleine semaine, en novembre dernier, imposant une semaine trop chargée pour pouvoir être compétitif. S'agissant de cette dernière tournée automnale, il estime d'ailleurs que, sans ce match contre la Nouvelle-Zélande en pleine semaine à Lyon, le XV de France l'aurait emporté contre l'Afrique du Sud le samedi suivant, au lieu de perdre d'un point.

"J’avais l’impression que les dirigeants faisaient tout pour m’écœurer et me rendre la tâche difficile. Comme je suis un compétiteur, j’essayais de faire abstraction de tout ça, mais petit à petit, les choses se sont délitées et ont amené la situation d’aujourd’hui", a-t-il expliqué.

Je pense que je vais regarder l'équipe de France. J'ai encore beaucoup d'affection, notamment pour les joueurs

Finalement licencié pour faute grave fin décembre, en plus d'une absence de résultat qu'il conteste, faisant valoir la 3e place ex-aequo dans le Tournoi des 6 Nations 2017, "meilleur résultat depuis 5 ou 6 ans", Guy Novès n'entend pas en rester là : "J’ai bien compris que les choses ne se sont pas passées correctement. Mon conseil m’a bien fait comprendre qu’on ne pouvait pas laisser les choses en l’état, qu’il fallait réagir. Au-delà de mon conseil, il y a mes proches, ma famille, mes enfants, mon épouse et toute ma famille qui ne comprennent pas, comme les milliers de personnes qui me soutiennent. J’attends de retrouver mon honneur."

 

D'ici-là, il suivra ce Tournoi des 6 Nations devant sa télévision : "Je pense que je vais regarder l’équipe de France, oui. J’ai beaucoup d’affection, notamment pour les joueurs. On ne peut pas se concentrer sur une équipe, donner tout ce qu’on peut donner et l’oublier du jour au lendemain."

Je lis qu'il y a beaucoup de changements dans le XV de France, mais finalement, il n'y en a qu'un. Et le petit Jalibert faisait évidemment partie des plans que nous avions mis en place

Quel regarde porte-t-il sur Jacques Brunel, son successeur ? "Je lis qu’il y a beaucoup de changements et, finalement, il n’y en a qu’un parce que tous les autres joueurs ont joué pendant mon mandat. Le petit Jalibert faisait évidemment partie des plans que nous avions mis en place, il serait venu de toute façon. Et le fait de dire que l’Équipe de France doit sortir de Marcoussis pour respirer et va préparer un match du Tournoi à Aix-en-Provence, c’est moi qui ait mis ce projet en place. L’année dernière, nous sommes allés à Nice, l’année d’avant à Canet-en-Roussillon. Donc délocaliser l’équipe de France, ce n’est pas nouveau."

Écoutez l'interview de Guy Novès, invité du Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

camboulives michel
- Vendredi 2 février 2018 à 09:57
Rassures toi Guy nous avons la preuve que tous les loups ne sont pas dans le Mercantour. Bafouer la dignité d'un homme est un acte de bassesse, j'espère que tous ces faux c.. ont un miroir dans leur salle de bain cependant après leur douche qu'ils laissent la buée sur celui-ci. ,
ERASME Martine
- Vendredi 2 février 2018 à 11:55
Courage MR Novés, on vous soutient car vous l’avez prouvé depuis des Années.
alain théye
- Vendredi 2 février 2018 à 14:56
bonjour Mr Novés , courage et vous n'en manquez pas , nous le savons tous , l'injustice ne passe pas .
labat.m
- Vendredi 2 février 2018 à 21:23
Mr noves courage , ont vous soutient et nous sommes nombreux.
Beni
- Vendredi 2 février 2018 à 21:26
Laporte et son équipe pénalisent tout le rugby français.
AUCLAIR Gilles
- Samedi 3 février 2018 à 10:06
Courage à toi, Guy Novès

Ton honnêteté est ton drapeau. La vérité finit toujours par triompher..

Amitiés
Bolla
- Samedi 3 février 2018 à 15:22
Mr Noves vous êtes un grand monsieur, je sais que vous allez rebondir sans aucune vengeance mais prouvant vos valeurs et votre intégrité. Je vous souhaite beaucoup de courage.
Lyse Burgevin …
- Samedi 3 février 2018 à 17:50
Je suis révoltée par la manière de votre éviction! Quelle bassesse! Je sui heureuse que vous fassiez valoir vos droits ! Les dirigeants réagissent comme des enfants! Ils sont immatures. Courage et nous sommes avec vous!
Lyse Burgevin …
- Samedi 3 février 2018 à 17:50
Je suis révoltée par la manière de votre éviction! Quelle bassesse! Je sui heureuse que vous fassiez valoir vos droits ! Les dirigeants réagissent comme des enfants! Ils sont immatures. Courage et nous sommes avec vous!
jy bertran
- Samedi 3 février 2018 à 21:19
m novès je suis de tout coeur avec vous vous ne méritiez pas de partir encore plus ce soir après la défaite des bleus avec vous on aurait progressé dans le jeu d'ici 2019 là j'ai peur que notre rugby devienne malingre courage pour la suite
Marie France
- Dimanche 4 février 2018 à 21:30
Mr Noves, je suis de tout cœur avec vous.
Vous n'avez rien a prouver, votre palmarès parle de lui meme. Vos valeurs et votre engagement sont connus de tous.
Tous ces gens qui ne pensent qu'a l'argent et au pouvoir vont finir par détruire ce si beau sport...
sincère soutien



Sourrouille Je…
- Lundi 12 février 2018 à 13:29
Lorsque les résultats d'une équipe en club ne sont pas bons pour ne pas dire pitoyables, l'entraineur est remercié par son président et tout le monde trouve cela normal. Et bien, je trouve normal qu'il en soit de même pour le club France. Non seulement les résultats étaient mauvais mais le jeu proposé extrêmement pauvre et aussi bien pendant le tournoi que lors des tournées...match nul contre le japon à la maison...allo quoi!!! Novès a été mal habitué en étant toujours en poste au stade toulousain alors que les 3-4 dernières années où il officiait les résultats de ce club étaient indignes de son passé et je ne parle pas du jeu, notamment des lignes arrières, qui était catastrophique!!! L'heure de la retraite avait déjà sonné mais il n'a pas voulu l'entendre tout comme Guy Roux en son temps!!! Il gagnerait en estime s'il s'abstenait de critiquer à demi-mot Brunel lors de son interview chez Sud radio...mais n'est pas grand seigneur qui veut!!!
Jean Luc PELAT
- Samedi 17 février 2018 à 17:53
..
Vaugelas
- Lundi 19 février 2018 à 18:20
M. Novès, Monsieur Novès; et non Mr. (=mister)...
Patoche
- Jeudi 22 février 2018 à 21:54
MR NOVES respect pour votre carrière
Et de vos exploits avec le stade toulousain
Ce n’est pas vous qui avait abîmé l’équipe de France
L’ere Laporte sélectionneur nous a englué dans un jeu pauvre sans éclat
On a continué pire encore avec st Andre
On manque de talent de caractère et de classe ... on passe sur le respect du maillot dans les pubs écossais
Bref je vous aurait accepté la continuité
Et sur le banc vous me rassuriez
J’ai mal à mon rugby à ses valeurs et au drapeau
Bonne chance MR Noves

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio