Le regard libre d'Elisabeth Lévy - Didier Raoult, Gaulois rebelle

Selon notre éditorialiste Elisabeth Lévy, le professeur Didier Raoult, à l'origine du débat sur la chloroquine pour soigner le coronavirus, est le dernier des Gaulois, celui qui résiste face aux soi-disant grands experts à Paris. Cette lutte, c'est aussi celle de Marseille contre Paris. Et cette fois-ci Marseille l'emporte.

Finalement, la chloroquine pourra être prescrite dans les hôpitaux à tous les malades du COVID 19.

Le père d’Astérix est mort mais Didier Raoult, autre Gaulois rebelle (synthèse d’Astérix, d’Obélix et de Panoramix) a réussi son putsch. Pas contre les légions romaines mais contre tout l’establishment médical du pays, ce qui n’est pas rien.

Décret signé par Olivier Véran, publié hier au JO autorise les médecins hospitaliers à traiter tous leurs patients COVID 19 (et pas seulement les plus gravement atteints) par le protocole associant la fameuse chloroquine à une autre molécule.

Véritable blitzrieg.
Le 22 février, Raoult tonitrue dans une vidéo : fin de partie pour le coronavirus. Levée de boucliers des experts et sommités contre ce marchand d’espoir.
25 mars, encore. Académie des sciences et celle de médecine se prononcent contre le médicament.

Et au même moment, Christian Estrozy parlait de son traitement à la télé.

Oui, une fois encore, le gouvernement a feint d’organiser un mystère qui le dépasse.
Et puis il y a eu Marseille. Marseille contre Paris.
Pas de test/ Pas de rassemblement à plus de deux. Et pendant qu’on persécutait de braves gens de bonne foi, des dizaines de personnes battaient le pavé devant l’IHU pour se faire dépister/Traiter.

Pourquoi le gouvernement a-t-il laissé faire ?

Parce qu’il n’avait pas le choix, pardi. Que voulez-vous qu’il fît, faire verbaliser les patients ? Alors que des médecins, désarmés, s’indignaient qu’on ne les laisse pas tout essayer ?
Raoult a fait du populisme médical : il s’est adressé au peuple par-dessus la tête des institutions. Il a dit, moi j’ai un traitement qui marche, et le peuple a massivement dit on le veut. (ah si nous étions chinois, on prendrait les traitements qu’on nous donne et on se la fermerait).

Cela dit, il n’est pas simple de se faire une opinion.

Vous avez raison.

D’un côté, la prudence, les procédures, les comités d’experts, les agences régionales qui attendent d’avoir des preuves. D’éminents médecins qui démontent, preuve à l’appui, les travaux de Raoult. L’académie qui parle d’une méthodologie scientifiquement établie qui fait appel à des règles codifiées.»
De l’autre l’esprit pionnier, la dénonciation des blocages et autres lourdeurs français.

Combat joué d’avance.

N’empêche Didier Raoult a du courage. Un jour pas si lointain, on saura s’il a été visionnaire ou saisi par la démesure. Mais n’oublions pas que de Galilée à Marie Curie en passant par Pasteur et bien d’autres, la science et l’histoire n’ont pas été écrites par des gens qui respectaient les procédures et écoutaient les autorités.