single.php

Vol Londres-Singapour : que s'est-il passé ?

Par Jean Baptiste Giraud

Un mort et trente blessés après de "fortes turbulences" sur un vol Singapore Airlines en provenance de Londres.

vol Londres-Singapour
Un vol Londres-Singapour qui tourne au cauchemar...

Un passager britannique de 73 ans mort, 30 blessés, une véritable scène de terreur… Un vol long-courrier a tourné au cauchemar du fait de très fortes turbulences.

Un vol Londres-Singapour redirigé vers Bangkok

"Tout autour de la terre, des perturbations liées à la saison des pluies ont toujours existé, rappelle Gérard Feldzer, spécialiste de l'aéronautique, ancien pilote de ligne et président de l’ONG Aviation sans frontières. Dans le golfe du Mexique, celui du Bengale, on sait très bien qu’il y a des orages très violents, que l’on essaie d’éviter."

Le vol a finalement dû être redirigé vers Bangkok, en Thaïlande, où l'avion a atterri en urgence. Trente personnes ont été hospitalisées, dont sept dans un état critique. Pourquoi le pilote n'a-t-il pas évité l'orage ? "La météo est fiable, mais il peut y avoir des changements soudains. Quand on rentre dans un orage, il peut y avoir des mouvements ascendants et descendants extrêmement violents. Ce sont des accélérations très importantes."

 

 

"L’avion est prévu pour cela"

Durant ce vol, des passagers qui n’étaient pas attachés ont été littéralement projetés. "Une fois que l’on est en vol, un radar météo à bord affiche plusieurs couleurs : vert, jaune, rouge. Le rouge est à éviter à tout prix, avec des turbulences extrêmement sévères. Quand on est passager, l’endroit le moins perturbant se trouve au milieu de l’avion. Vous êtes au centre de gravité. Vous voyez les ailes qui se déforment, qui servent d’amortisseur."

"L’avion est prévu pour cela, il a pu continuer son vol quasiment normalement. On n’a jamais perdu d’avion du fait de turbulences." L'avion a chuté de plus de 1800 mètres en seulement cinq minutes au-dessus de la mer d'Andaman, au large de la Thaïlande. "C’est un acte volontaire du pilote : pour éviter ces turbulences, vous ralentissez ou vous descendez rapidement pour vous sortir de là. Vous cherchez un peu plus de calme en basse altitude. Ce n’est pas une chute, ce n’est pas un trou d’air. D’ailleurs, cela n’existe pas."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
05H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/