single.php

Guerre en Ukraine : "On va vers le match nul"

Par Jean Baptiste Giraud

La disparition soudaine de Prigojine, le leader de la milice Wagner, va-t-elle changer quelque chose à la guerre en Ukraine ?

Ukraine
La mort de Prigojine va-t-elle changer le visage de la guerre en Ukraine ?

L'Ukraine vient de célébrer la fête de l’indépendance. Si nombreux sont ceux à se féliciter de la disparition d’Evgeni Prigojine, quel impact cela peut-il avoir sur le conflit ?

Poutine derrière la mort de Progojine

"Il était déjà mort depuis le 24 juin, tout le monde le savait", estime Michel Yakovleff, ancien haut gradé français dans la chaîne de commandement de l’OTAN. Cela permet-il à Vladimir Poutine de réimposer son pouvoir ? "Absolument, c’est certainement sa perception. Et c’est pour cela qu’il l’a fait."

"Poutine a vécu une véritable humiliation le 24 juin. Il fallait qu’il s’en venge. Dans sa perception, cela restaure son autorité. Il est douteux d’avoir dans un avenir prévisible beaucoup de « grandes gueules » osant faire les matamores. Il est certain que c’est lui qui l’a commandité car il est le seul bénéficiaire de cette affaire."

 

Ukraine : "Pas de percée décisive"

Intégrer Wagner à l’armée régulière peut-il la déstabiliser ? "Les intégrer serait compliqué. Ont-ils été disséminés ou répartis en petites unités ? Je ne sais. Ce qui est certain c'est qu’ils sont beaucoup moins bien payés, quand ils le sont. Mais ils meurent peut-être moins. Les facteurs de déstabilisation de l’armée se suffisent déjà à eux-même, comme le manque de confiance dans la hiérarchie ou le sentiment d’être traité comme du bétail."

Quid de la contre-offensive ukrainienne ? Où en est-elle ? "Ma perception est que l’on va vers le match nul. Il n’y aura pas de percée décisive, analyse Michel Yakovleff, ancien haut gradé français dans la chaîne de commandement de l’OTAN. Et même s’ils y parviennent, il ne leur restera plus grand chose derrière à jeter dans la brèche. Il reste une hypothèse d’un effondrement partiel du flanc sud. On arrive semble-t-il à la dernière ligne défendue. Mais un effondrement russe n’est pas le plus probable."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 8h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
02H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/