Charente-Maritime : un TGV heurte un bloc de béton, la SNCF porte plainte

Plus de peur que de mal pour le conducteur du TGV
Plus de peur que de mal pour le conducteur du TGV

Un TGV circulant entre Paris et La Rochelle a heurté un bloc de béton ce dimanche tard dans la soirée. Aucun blessé n’est à signaler, mais la SNCF compte bien porter plainte suite à cet acte de "malveillance".

Régulièrement pointée du doigt par les usagers pour la fréquence des retards de ses trains, la SNCF ne maîtrise pas non plus tous les aléas qui peuvent survenir lors d’un voyage. Ainsi, ce dimanche soir vers 22 heures, un TGV reliant Paris à La Rochelle a heurté un bloc de béton qui était positionné sur les voies au niveau de la commune de Surgères, en Charente-Maritime. Le Parisien rapporte que le train, qui circulait à une vitesse entre 150 et 200 km/h, n’a pas déraillé. Aucun blessé n’a été constaté parmi les 173 passagers du train.

Après environ 1h30 d’arrêt en pleine voie, le train a pu redémarrer pour couvrir les quelques kilomètres qui le séparait encore de La Rochelle. Dans l’autre sens, un train effectuant le même trajet en sens inverse a lui aussi été arrêté une trentaine de minutes pour cause de vérification des voies. De son côté, la SNCF a évoqué un "acte de malveillance" et a annoncé qu'elle allait porter plainte.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio