Vaccination : l’omerta sur les dérèglements menstruels

Fausse couche, endométriose, aménorrhée, ménorragie. Toutes ces pathologies féminines auraient-elles un lien avec la vaccination contre le Covid-19 ? Pour en parler, Diane Protat, avocate, et Mélodie Feron, membre du collectif "Où est mon cycle ?" et auteure de "Où est mon cycle ? Et toi, où es le tien ?" aux éditions Résurgence, étaient les invitées d’André Bercoff sur Sud Radio.

Diane Protat et Mélodie Feron
Diane Protat et Mélodie Feron, invitées d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Plus de 7.000 témoignages de femmes récoltés en l’espace de neuf mois. Voici le travail qu’a abattu le collectif "Où est mon cycle ?", dans le but de démontrer les effets secondaires de la vaccination contre le Covid-19 sur le corps des femmes. Illustration sur Sud Radio, dans "Bercoff dans tous ses états".

"Le stress n’est plus un argument suffisant pour justifier les dérèglements du cycle des femmes"

On a beaucoup parlé des effets secondaires du vaccin contre le Covid-19. "Où est mon cycle" est un collectif lancé en janvier dernier. Il tente aujourd’hui de prouver que cette vaccination a pu avoir des incidences sur le cycle menstruel des femmes. Et donc sur leur santé. Durant neuf mois, ce collectif a recueilli pas moins de 7.000 témoignages allant dans ce sens. Il entend aujourd’hui porter l’affaire en haut lieu.

"Le Sénat explique que le stress n’est plus un argument suffisant pour justifier les dérèglements du cycle des femmes", lance en premier lieu Mélodie Feron, membre du collectif "Où est mon cycle ?" et auteure de Où est mon cycle ? Et toi, où es le tien ? aux éditions Résurgence. Une enquête est d’ailleurs en cours au sein de l’ANSM, l’agence nationale sanitaire, sur les effets secondaires de la vaccination contre le Covid-19 sur les cycles féminins. Pour Diane Protat, avocate, "on n’a pas de chiffres précis", mais les auditions du Sénat sur la question en juin dernier laissent entendre "beaucoup de volume" au niveau européen.

Dérèglements menstruels : la vaccination contre le Covid en question

"Comme beaucoup de femmes, je me suis faite vacciner l’année dernière, et le cycle suivant est arrivé 11 jours après le précédent, au lieu de 31, avec des hémorragies terribles. Un paquet de tampons et un paquet de serviettes par jour. C’était monstrueux. Je n’ai eu aucune réponse chez les médecins. Et en en parlant autour de moi, j’ai réalisé que beaucoup de femmes avaient des désordres du cycle", témoigne Mélodie Feron, au sujet de la vaccination contre le coronavirus.

"Beaucoup de femmes ont témoigné. Mais face à l’indifférence et au silence, il y a cette pression extérieure qui fait que l’on n’en parle plus. Il y a une volonté de ne pas savoir et ne pas voir", ajoute Diane Protat. Mélodie Feron avoue avoir subi beaucoup de pressions dans ce sens : "mon téléphone a été hacké, les données de mon cloud ont disparu pendant l’écriture du livre. Des gens se sont introduits chez moi". Pour cette dernière, comme pour Diane Protat, on veut nier le problème. "On veut continuer de vendre des vaccins pour les prochaines vagues", conclut-elle.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !