single.php

Rassemblement national : comment Emmanuel Macron fait grimper l’extrême droite

La guerre partisane en politique est-elle un tremplin pour le Rassemblement national ? Pour en parler, Amine El Khatmi, ancien président du printemps républicain était l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio, mardi 16 janvier, pour son livre Cynisme, dérives et trahisons, Comment Macron et Mélenchon sont devenus les marchepieds du RN ! aux éditions HarperCollins.

Amine El Khatmi, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Amine El Khatmi, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Amine El Khatmi est un déçu de la politique. Ancien président du Printemps républicain, il publie aujourd’hui un livre dans lequel il raconte comment les partis politiques, par leurs manoeuvres, leurs dérives et leurs trahisons, font grimper le Rassemblement national dans les sondages.

L’absence d’une gauche de convictions

"Je sais bien ce que sont les zigzags d’Emmanuel Macron, ses revirements, son inconstance sur la laïcité. Et en même temps, il a posé des actes. Comme la loi contre le séparatisme. Il y avait dans cette loi un certain nombre de mesures que nous réclamions depuis des années. On a sans doute fait preuve d’un peu de naïveté", explique Amine El Khatmi, ancien président du Printemps républicain auteur de Cynisme, dérives et trahisons, Comment Macron et Mélenchon sont devenus les marchepieds du RN ! aux éditions HarperCollins.

La suite, on la connaît. Le Printemps républicain, qui souhaitait profiter du contexte et de l’élection d’Emmanuel Macron pour entrer à l’Assemblée nationale, en incarnant une gauche laïque et républicaine, n’aura finalement aucun député dans l’hémicycle. C’est la douche froide pour ceux qui souhaitaient pouvoir faire renaître une gauche de convictions, après la politique ultra-libérale de François Hollande.

La montée du Rassemblement national

Un moment très mal vécu pour Amine El Khatmi. "Lorsque vous faites de la politique comme j’essaie de la faire, avec des convictions, des tripes, on se retrouve face à des gens qui n’ont pas beaucoup de convictions. Quand vous défendez la laïcité, c’est le combat de votre vie. Vous êtes menacés. J’ai des copains sous protection policière. On risque sa peau quand on se bat contre l’islamisme" lance-t-il sur Sud Radio.

Pour Amine El Khatmi, les politiques ont peur. "On ne veut pas que les banlieues bougent, pas de vague. On est dans la prudence" précise-t-il. Un comportement qui aura pour conséquence de continuer à faire monter le Rassemblement National dans les sondages. Une prédiction que l’on pourra constater lors du prochain scrutin, à savoir pour les élections européennes.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/