single.php

Jordan Bardella est-il fâché contre les binationaux ?

Jordan Bardella, la double nationalité, et le vote juif aux législatives. Pour en parler, Daniel Salvatore Schiffer et Randy Yalog étaient les invités d’André Bercoff mardi 25 juin sur Sud Radio.

Daniel Salvatore Schiffer et Randy Yalog, sur Jordan Bardella et le vote juif, invités d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Daniel Salvatore Schiffer et Randy Yalog, sur Jordan Bardella et le vote juif, invités d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Lundi 24 juin, lors de la présentation du programme du Rassemblement national, Jordan Bardella a expliqué vouloir interdire l’accès à certains postes stratégiques ou sensibles à des personnes ayant une double nationalité. Une erreur, selon les invités d’André Bercoff.

Double nationalité :  "Jordan Bardella doit corriger son erreur"

Interdire l’accès à certains postes sensibles aux personnes ayant une double nationalité ? "Jordan Bardella donne le fouet pour se faire fouetter. On va le traiter de xénophobe, de raciste. Alors que ce n’est sûrement pas le cas. Il doit préciser son concept. Il y a des binationaux européens, et des binationaux au sein de l’Union européenne" explique sur Sud Radio Daniel Salvatore Schiffer, auteur de Rockisme contre wokisme aux éditions Eric Bonnier.

Un avis qui n’est pas spécialement partagé par l’avocat franco-américain Randy Yalog, qui insiste sur la question des postes sensibles. "La question de la double nationalité est surtout importante pour les postes clés et stratégiques. Il y a toujours de l’espionnage, même entre amis. Je comprends son souci. Je respecte cette inquiétude" ajoute-t-il sur Sud Radio. Ce dernier organise actuellement un colloque intitulé "Vote juif et Rassemblement national ?".

Qui sont les tenants actuels de l’antisémitisme ?

De son côté, Daniel Salvatore Schiffer vient de signer une pétition, aux côtés d’une trentaine d’intellectuels, sur l’arc républicain contre l’antisémitisme, et donc, précise-t-il "contre le Nouveau Front Populaire". "Au sein du Nouveau Front Populaire, il y a des partis qui ont eu des propos totalement inacceptables surtout depuis le 7 octobre, qui ne condamnent pas cet abominable massacre. Que des gens qui fassent partie de la gauche républicaine, dont je fais partie au départ, puisse collaborer, s’allier et se compromettre avec des antisémites notoires, c’est inacceptable" lance-t-il.

"Je suis pour la création d’un Etat palestinien vivant dans une paix juste et durable aux côtés de l’Etat d’Israël. Mais pas pour la destruction d’Israël" conclut-il. Et Randy Yalog d’ajouter : "aujourd’hui, on a poussé les Français juifs vers le RN. Ont-ils encore le choix ? C’est la grande question qui se pose. Ils n’ont pas d’autre choix politique que de voter RN. Il faut oser avoir ce débat".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/