single.php

Jeux Olympiques : la France dans le calvaire sécuritaire

Par Jean Baptiste Giraud

Comment les Jeux Olympiques vont bouleverser le quotidien des Français ? Pour en parler, le journaliste Antoine Boitel était l’invité d’André Bercoff, mercredi 29 mai, pour son livre Le calvaire sécuritaire, publié aux éditions de l’Observatoire.

Antoine Boitel, sur la sécurité des Jeux Olympiques, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Antoine Boitel, sur la sécurité des Jeux Olympiques, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Comment les Jeux Olympiques vont bouleverser durablement le quotidien des Français ? Notamment sur le plan sécuritaire ? Sommes-nous prêts pour un tel événement ? Réponse avec le journaliste Antoine Boitel.

Jeux Olympiques : le défi de la sécurité

Les Jeux Olympiques ont fait rentrer la France dans ce que Antoine Boitel appelle "le calvaire sécuritaire". Pour le journaliste, auteur d’un livre du même nom, publié aux éditions de l’Observatoire, "on est déjà dedans. Le premier calvaire sécuritaire, c’est pour la police et les gendarmes qui ont tous les jours une pression accrue. Ils sont dedans depuis très longtemps. Le second, c’est celui avec lequel vont devoir vivre tous les Français, et les touristes venant du monde entier pour les Jeux Olympiques".

"Tout le monde veut de la sécurité. C’est le piège dans lequel on tombe depuis longtemps. On a créé une société dans laquelle nous avons un fort besoin de sécurité face au terrorisme. De l’autre côté, les moyens déployés laissent à désirer" ajoute le journaliste sur Sud Radio. Et ce dernier de citer l’organisation et le découpage de Paris à l’occasion des Jeux Olympiques, qui pose évidemment de sérieuses questions de sécurité dans les zones les plus fréquentées.

"On tend le bâton pour se faire battre"

Pour Antoine Boitel, il ne fait aucun doute que les Jeux Olympiques sont une très belle vitrine pour la France. En revanche, ces derniers risquent de poser certains problèmes au niveau des libertés fondamentales, notamment celles de la liberté de circulation. Ce qui rappelle étrangement la crise sanitaire. "On tend un peu le bâton pour se faire battre" estime le journaliste au micro d’André Bercoff. 

Et Antoine Boitel de se rappeler les Jeux Olympiques d’Albertville, et le défilé de la flamme olympique. Des images que l’on peut aujourd’hui retrouver sur l’INA. "Tout était très simple. Il y avait la flamme olympique, des athlètes qui défilaient autour. Des gens qui courent un côté. Un peu de sécurité autour. Cela faisait quelque chose de populaire" conclut-il, faisant un parallèle avec la situation actuelle. Les choses ont bien changé.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
08H
07H
05H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/