Idriss Aberkane : "Wikipédia exploite votre crédulité"

Idriss Aberkane, essayiste, conférencier et docteur en sciences cognitives, était l'invité de "Bercoff dans tous ses états".

Idriss Aberkane
Idriss Aberkane, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Essayiste et conférencier, Idriss Aberkane est revenu sur l’affaire Fact & Furious.

 

Idriss Aberkane : "Le travail de Fact & Furious avait été majoritairement commandé"

"C’est la fabrique de la stigmatisation. Ces organismes de fact-checking sont là pour fabriquer de fausses preuves qui vont être blanchies exactement comme une fausse banque qui vend de faux bons du Trésor. Imaginez une banque aux Bahamas qui a de faux bons du Trésor, qui va les distribuer dans d’autres banques. Et ces banques vont les accepter. Du coup, ces faux bons du Trésor vont devenir des vrais parce qu’ils ont été acceptés par de grandes banques.

Pour Fact & Furious, l’enquête a révélé que rien n’allait dans cette organisation. On peut vous confirmer que le travail de Fact & Furious avait été majoritairement commandé, avait des buts idéologiques, n’était ni neutre ni objectif, et encore moins indépendant. Nous avons des preuves qu’il n’était pas indépendant. À commencer par le fait que l’Agence France Presse a protégé Antoine Daoust quand sa femme a lancé l’alerte. Ce qui contrastait avec le fait que sa femme a contacté l’Élysée."

"Wikipédia n’est pas une source, Wikipédia est un agrégateur de sources"

D’après la page Wikipédia d’André Bercoff, il est complotiste. Comment est-ce possible ? "Un blog écrit : 'je veux que demain André Bercoff soit étiqueté complotiste'. Qu’est-ce que je fais ? Je commande à Fact & Furious : 'je veux bien que tu dises qu’André Bercoff est complotiste'. Ensuite, on a un autre journal, plus sérieux : l’AFP, L’Express… Ce journal va écrire : 'on a lu dans Fact & Furious qu’André Bercoff était complotiste'. Le lendemain, c’est dans Wikipédia. Parfois, même pas besoin de passer par L’Express, ça passe directement par Fact & Furious, ça arrive dans Wikipédia direct. C’est comme ça qu’on obtient que le professeur Péronne est un antivax, et c’est un mensonge. C’est comme ça qu’on obtient que le professeur Raoult est un complotiste, c’est un mensonge éhonté", a commenté Idriss Aberkane.

Idriss Aberkane met aussi en garde contre une confiance sans limites à Wikipédia. "Wikipédia n’est pas une source, Wikipédia est un agrégateur de sources. Ensuite, le produit, c’est vous. Google est gratuit, mais il exploite vos données. Wikipédia, c’est gratuit, mais Wikipédia exploite votre crédulité, votre incapacité, l’incapacité de la plupart des gens à aller chercher les sources et les analyser. Quand Wikipédia cite Fact & Furious, la plupart des gens ne vont pas aller voir ce que vaut Fact & Furious", a expliqué Idriss Aberkane.

 

À lire aussi :

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h30 dans "Bercoff dans tous ses états" Sud Radio.