single.php

François Asselineau : "les leaders politiques sont des lâches !"

Par Jean Baptiste Giraud

"Les leaders politiques sont des lâches !": François Asselineau était l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio le mardi 9 mai 2023 dans "Bercoff dans tous ses états".

François Asselineau, Président fondateur de l'UPR invité d’André Bercoff dans Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
François Asselineau, Président fondateur de l'UPR invité d’André Bercoff dans Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

L'Europe, l'amitié franco-allemande, le Frexit et la sortie de l'Union européenne : François Asselineau, Président fondateur de l'UPR était l'invité d'André Bercoff. 

"Macron cède tout à l’Allemagne et n’obtient rien en retour" Selon François Asselineau

François Asselineau, Président fondateur de l'UPR, dévoile pour commencer l'état d'une impression bien française : "on a l’impression qu’Emmanuel Macron veut absolument faire croire aux français qu’il y a toujours ce couple franco-allemand qui existe moins que jamais. Monsieur Macron un jour il nous dit qu’il est pour une autonomie européenne en matière de défense. Il a même en 2018 signé avec Angela Merkel le traité d’Aix la chapelle où il faisait des concessions inimaginables. Et l’Allemagne nous fait des bras d’honneur constamment. Pour les Allemands, c’est un peu "tout ce qui est à moi est à moi et tout ce qui est à vous est négociable". Macron cède tout à l’Allemagne et n’obtient rien en retour".

Sur la question de l’euro, François Asselineau considère que la France s’est mise "dans la main de l’Allemagne en définitive. C’est un grand tabou de la société française. Les gaullistes et les communistes après l’échec de la 2de guerre mondiale disaient non à une Europe sous domination germano-américaine".

"La construction européenne ligote la France dans un conglomérat qui la vide de sa démocratie"

Par rapport à sa position en faveur du Brexit et de la sortie de l’euro, Françoise Asselineau la justifie en rappelant "ça fait 16 ans que je porte cette croix". "Quand j’ai créé l’UPR en 2007, les gens me disaient on ne peut pas car il n’y avait pas de clause de sortie.  Ce qui d’ailleurs était contraire au droit international public. Depuis le traité de Lisbonne, il y a un article 50 du traité de l’union européenne". Pour Françoise Asselineau, "la sortie de l’union européenne ça ne se joue pas sur quelques mois ou quelques années.  Fondamentalement, la construction européenne ligote la France dans un conglomérat qui la vide de sa démocratie".

"Quand on parle des lois importantes, des lois stratégiques, on peut considérer que 90 pourcent sont d’origine européenne. Toutes ces lois sociales que l’on voit aujourd’hui viennent de la commission européenne. Les Français, tant qu’ils n’auront pas compris que quand ils votent à droite ou à gauche, au bout du compte ils ont toujours la même politique, on ne s’en sortira pas.  Les Français doivent comprendre que tant qu’ils n’auront pas fait le choix dans leur tête, tant qu’ils n’auront pas assimilé que si moi je propose de sortir de l’Union européenne, ce n’est pas par xénophobie, par ringardise, c’est pour rendre aux Français leur démocratie et il va falloir passer par là. Parce que sinon nous allons vers un désastre national dont les Français n’ont même pas idée. Les leaders politiques sont des lâches parce qu’ils savent, ils savent que j’ai raison. Ils savent que si on dit qu’on veut sortir de l’Union européenne, on est blacklisté de tous les grands médias. S’il faut nommer l’ennemi, je suis désolé, ce sont les États-Unis d’Amérique".

 

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
12H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/