single.php

Economie : pourquoi la production française va si mal

Pourquoi la production de la France est-elle à bout de souffle ? Pour en parler, Tatiana Ventôse, vidéaste politique, essayiste, auteur de Le temps des producteurs, était l’invitée d’André Bercoff sur Sud Radio mardi 19 mars.

Tatiana Ventôse, sur la production française, invitée d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Tatiana Ventôse, sur la production française, invitée d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

 Jusqu’ici tout va très mal. En matière économique, Tatiana Ventôse parle d’effondrement. Une situation due, selon elle, à l’effondrement de la production de la France. Focus sur l’Hexagone, sur sa balance commerciale, et pourquoi, selon l’invitée d’André Bercoff, les choses continuent de se dégrader.

Tatiana Ventôse : "on ne fabrique plus rien"

A-t-on la possibilité aujourd’hui de produire les biens dont les Français ont besoin pour vivre, ou pour survivre ? Non, répond Tatiana Ventôse. "On a arrêté de produire depuis les années 70 en commençant par délocaliser les usines à l’étranger. On s’en est rendu compte de manière assez criante ces dernières années. La France ne fabrique plus rien et on manque de tout. La France manque de médicaments, de pièces de voiture, de bois etc" explique-t-elle sur Sud Radio.

Pour Tatiana Ventôse, vidéaste politique, essayiste, auteur de Le temps des producteurs, il existe plusieurs erreurs de taille dans le libre échange. "On exporte de moins en moins car on produit de moins en moins. Notre balance commerciale est déficitaire et ce déficit se creuse tous les ans" ajoute celle qui espère que les producteurs puissent un jour devenir une vraie force politique, qui pèse.

Reprendre en main les clés de la production

"La France est gouvernée par une classe qui a trahi le peuple français, qui a sacrifié la France sur l’autel du libre marché pour servir ses nouveaux maîtres que sont la bourgeoisie financière, qui avait tout intérêt dans l’instauration d’un libre marché mondial. Il faut regarder la réalité en face et prendre acte de cette trahison, et du fait que ces gens ne redeviendront jamais patriotes. Ils ne peuvent plus revenir en arrière" lance-t-elle également sur Sud Radio.

Partant de ce constat, il ne reste plus que deux issues, selon Tatiana Ventôse. "La première : on continue comme ça. On laisse cette classe dirigeante au pouvoir. Auquel cas on va continuer à faire baisser notre production et on va mourir. Soit les producteurs trouvent un moyen d’endosser une responsabilité historique : reprendre le contrôle de la France et de reprendre la main sur la production" conclut-elle.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
09H
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/