Les tests salivaires détecteraient plus précocement le variant Omicron, faut-il les généraliser pour autant ?