Depuis le début du confinement, la plupart des soins kinésithérapeutiques ont été arrêtés. Avec des conséquences catastrophiques pour les malades, explique Sébastien GUÉRARD, président de la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes-rééducateurs, invité de Sud Radio à votre service.