Aurélien Taché, député EELV du Val d'Oise, est l'invité politique de Stéphanie de Muru

Les grands acteurs de la vie politique s'expriment au micro de Jean-Jacques Bourdin. Retrouvez " L'invité politique" chaque matin à 08h30 sur Sud Radio et en podcast.

Stéphanie De Muru avec Aurélien Taché

Retrouvez ci-dessous la retranscription automatique des 5 premières minutes de votre émission :

"Le conflit est entré dans sa deuxième phase."

Stéphanie De Muru : 8h34, soyez les bienvenus en direct sur Sud Radio, c'est l'heure de notre grand rendez-vous politique, avant vos réactions évidemment à 9h, 0826 300 300, j'accueille aujourd'hui Aurélien Taché, député écologiste du Val d'Oise, bonjour Aurélien Taché, évidemment on va aborder avec vous cette marche pro-palestinienne en soutien donc aux palestiniens à laquelle vous avez assisté ce week-end mais avant tout on va voir un petit peu plus près ce qui s'est passé ce week-end au Proche-Orient puisque le conflit est entré dans sa deuxième phase. Tsahal  a intensifié son incursion terrestre à Gaza ce week-end tout en poursuivant les bombardements, Benyamin Netanyahou prévient que la guerre sera longue, difficile entre 6 mois et 5 ans, précise même Naftali Bennett, on rappelle le bilan des massacres tout d'abord par le Hamas qui sont à l'origine de cette guerre, 1800 morts, 229 personnes toujours retenues en otage, 8000 morts côté palestinien selon un bilan du Hamas que l'on ne peut vérifier, on le rappelle, croyez-vous Aurélien Taché encore possible un arrêt des combats dans un délai proche ?

Aurélien Taché : Écoutez je sais que ce sera très difficile mais nous n'avons pas d'autre choix que de tout mettre en œuvre pour que ce soit le cas, ce qui se passe en ce moment à Gaza est absolument terrible, les bombardements effectivement vous l'avez rappelé sont en train de s'intensifier, ce sont d'abord des populations civiles qui meurent et non des combattants du Hamas, ce sont finalement les otages israéliens qui sont sacrifiés aussi et ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les familles de ces otages qui ont rencontré Benjamin Netanyahu et qui lui ont dit déjà vous avez échoué à prévenir les attentats parce que vous avez préféré aller protéger les colons en Cisjordanie, colons qui aujourd'hui sont en train d'ailleurs de torturer des palestiniens de les chasser de là-bas et maintenant vous préférez plutôt que de libérer les otages puisque le Hamas a fait savoir qu'ils étaient prêts à libérer tous les otages d'un coup à condition d'une discussion sur les propres prisonniers palestiniens donc évidemment qu'il faut appeler un cessez-le-feu, évidemment qu'il faut appeler finalement à stopper ce qui s'apparente de plus en plus à un nettoyage ethnique ou sinon nous allons au-devant de difficultés encore plus graves.

"On négocie avec les terroristes du Hamas ?"

Stéphanie De Muru : effectivement vous avez appelé les écologistes dans une tribune à un cessez-le-feu immédiat, rejoint d'ailleurs par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, il rappelle une seconde fois, il l'avait déjà fait à ce cessez-le-feu. On négocie avec les terroristes du Hamas ?

Aurélien Taché : C'est un peu tout le sujet, moi dès le 7 octobre j'ai bien dit que les actes commis étaient des actes terroristes et je n'ai aucun problème à dire que le Hamas est un groupe terroriste mais si derrière la conclusion doit être qu'il ne faut absolument discuter avec personne sacrifier les otages et mener une guerre totale un petit peu dans la de celle qui avait finalement voulu mener les américains au début des années 2000. On est dans la même logique c'est à dire cette logique un peu néoconservatrice qui consiste à dire voilà l'Occident c'est le bien le reste c'est le mal et ça avait conduit à cette guerre en Irak à laquelle d'ailleurs Dominique de Villepin ministre français s'était opposée et à laquelle aujourd'hui aucun dirigeant politique français ne s'oppose sérieusement. Monsieur Macron nous parle d'une trêve humanitaire mais enfin il a été dès le lendemain des attentats du 7 octobre signé avec les américains, les anglais et une poignée de pays les plus apte en guerre un communiqué qui disait soutien inconditionnel à la riposte israélienne quelle qu'elle soit. Comment être audible aujourd'hui ? Comment finalement ne pas être complètement effaré par ce retournement des responsables politiques français qui suivent la ligne la plus dure et qui suivent finalement la ligne de Netanyahou et des faucons qui préfèrent la guerre à trouver des solutions de paix. Donc moi je suis pour tout ce qui va vers la paix, je suis pour cesser le feu, je suis pour qu'on envoie les casques bleus de l'ONU et je suis pour que finalement aussi les otages puissent être libérés le plus vite possible et qu'on construise une solution à deux étapes parce que c'est la seule qui est viable.

Stéphanie De Muru : Aurélien Taché est-ce que vous êtes d'accord avec le président de la république quand il dit l'état hébreu a le droit légitime à la défense cette cause est juste point final ?

"Ce qui est fait aujourd'hui c'est de véritablement, encore une fois je le redis, procéder à un nettoyage ethnique à Gaza."

Aurélien Taché : Moi je dis que l'état hébreu a le droit de se défendre contre le Hamas, qu'il a le droit de lutter contre le Hamas mais que ça ne peut pas être à n'importe quel prix. Aujourd'hui ça n'est pas ce qui est fait. Ce qui est fait aujourd'hui c'est de véritablement, encore une fois je le redis, procéder à un nettoyage ethnique à Gaza. C'est aujourd'hui laisser les colons israéliens, les soldats israéliens torturer en Cisjordanie et mettre...

Stéphanie De Muru : La France a condamné les violences sur les colons en Cisjordanie, elle l'a fait hier, c'est vrai que ça a pris du temps.

"C'est vrai que ça a pris du temps."

Aurélien Taché : Aujourd'hui il faut rappeler que les palestiniens en Cisjordanie trouvent des tracts sur leur prise de voiture pour leur dire, si vous ne quittez pas très vite le pays, vous êtes mort. Et pour aller où ? En plus on ne sait pas parce que l'Egypte ne laisse pas passer les palestiniens donc qu'il y ait effectivement...

Stéphanie De Muru : Mais ça vous choque pas ça justement que l'Egypte ne laisse pas passer les palestiniens parce que c'est vrai que les pays arabes jouent un jeu un petit peu hypocrite. (...)

À voir aussi :

Jean-Jacques Bourdin le 27 octobre : Jean Louis Bourlanges

Jean-Jacques Bourdin le 26 octobre : Bruno Retailleau

Jean-Jacques Bourdin le 25 octobre : Raphaël Morav

Jean-Jacques Bourdin Le 24 octobre : Manon Aubry 



Revenir
au direct

À Suivre
/