single-emission.php

Par avec Jean-François Raux

Face à face exclusif avec Jean-François Raux !


Ancien directeur général de l'UFE, l'Union Française de l'Électricité, Jean-François Raux est l'invité d'André Bercoff pour un face à face exclusif !
Les invités

Du lundi au jeudi, André Bercoff donne la parole à des écrivains pour parler de leur nouveau livre et vous donne la parole pour réagir en direct avec notre invité. À retrouver sur Sud Radio et en podcast.

André Bercoff avec Jean-François Raux !

Retrouvez ci-dessous la retranscription automatique des 2 premières minutes de votre émission :

"Vous voyez, toujours des grincheux, pessimistes, non, non, ce sera que des 10%."

13h04 sur Sud Radio, l'heure pour nous de vous présenter ce face à face aujourd'hui. André Bercoff, vous recevez Jean-François Raux, ancienne directeur de l'Union Française de l'Electricité. Bonjour à vous.

André Bercoff : Jean-François Raux, alors c'est intéressant, nous avons appris cette nouvelle assez triomphale, que le prix de la société va n'augmenter que 8,8%, 8,9%. Vous voyez, contrairement aux esprits chagrins qui pensaient que l'augmentation serait de 10%, vous voyez, toujours des grincheux, pessimistes, non, non, ce sera que des 10%. En revanche, ça fait depuis deux ans que ça a augmenté de 44%. Mais vous, ce que vous dites, Jean-François Raux, je rappelle que vous avez fait partie longtemps de l'équipe de direction de EDF, et vous avez été directeur général de l'Union Française d'Electricité. Et vraiment, cette électricité, ce qui se passe depuis des années, on est absolument abasourdi de voir qu'on apprend, nous hurons, on découvre que voilà, les prix s'envolent, les prix baissent, qu'est-ce qui se passe, indexer sur quoi, indexer sur qui. Alors voilà, on va essayer avec vous d'apporter un peu de clarté dans cette clairière. Au fond, et aujourd'hui, ces prix, ces hausses de prix, ça correspond à quoi et ça part d'où ?

"Et donc ces 1000 euros vont à l'État ?"

Jean-François Raux : Alors celle, bonjour, celle d'hier annoncée par le maire est simplement le retour à des taxes sur l'électricité normales. Les taxes sur l'électricité sont quand même une vache à lait puisqu'elles représentent un tiers du prix payé par le consommateur. Donc en gros, un consommateur tarif de base paye 3000 euros par an pour une consommation estimée, enfin peu importe la référence, il paye un tiers de taxes.

André Bercoff : Et donc ces 1000 euros vont à l'État ?

Jean-François Raux : Voilà, en gros sur toutes les taxes, entre les taxes de ceci, il y a celle dont le maire parlait hier. (...)

À voir aussi :

Emission du 18 janvier 2024 : Le pouvoir de la monnaie

Emission du 17 janvier 2024 : Retour sur la crise Covid avec Hélène Banoun

Emission du 16 janvier 2024 : Comment Macron et Mélenchon sont devenus les marchepieds du RN, explications avec Amine El Khatmi.

Emission du 15 janvier 2024 : Qatarge ou le résultat de plus de 20 ans d'ingérence et de complaisance idéologique et financière.

Revenir
au direct

À Suivre
/