Faut-il rendre la troisième dose obligatoire pour les plus fragiles ?