Le calvaire des déserts médicaux pour les élus locaux