XV de France: Nice, "une semaine importante", rappelle Baille

Comme en 2020, le XV de France s'est rassemblé à Nice pour préparer le Tournoi des six nations. "C'était une semaine importante dans la construction du groupe" qui allait terminer 2e derrière l'Angleterre, se souvient le pilier Cyril Baille.

Anne-Christine POUJOULAT - AFP/Archives

Comme en 2020, le XV de France s'est rassemblé à Nice pour préparer le Tournoi des six nations. "C'était une semaine importante dans la construction du groupe" qui allait terminer 2e derrière l'Angleterre, se souvient le pilier Cyril Baille.

Q: Vous étiez déjà à Nice l'année dernière. Quelle était l'importance de ce stage?

R: "On s'est retrouvé et j'ai l'impression que rien n'a changé. Tout s'est fait de manière très naturelle. C'est que du bonheur de se retrouver ici: c'était une semaine qui était importante dans la construction du groupe, on avait beaucoup travaillé. On va essayer de refaire pareil, d'y aller à fond, notamment aux entraînements, d'être à l'écoute et d'aller chercher le plus d'info possible pour débuter le Tournoi du mieux possible."

Q: Lors de vos retrouvailles avec le groupe, Fabien Galthié a parlé d'améliorer des choses. Lesquelles?

R: "C'était plus rayer les petits défauts qu'on a pu connaître sur les matches... C'est souvent dans les défaites qu'on apprend, comme en Écosse notamment (défaite 28-17 en mars, ndlr). C'est plein de petits trucs à régler comme, par exemple, ce qu'on doit faire quand on est dans notre camp et qu'il ne reste pas beaucoup de temps. Plein de petits travaux à réaliser en collectif. Prendre plus conscience que, parfois, on n'est pas pressé, on n'a pas le feu, on peut prendre le temps. Ces petites choses-là qu'on va travailler, avec les jours d'entraînement et les semaines..."

Q: Il y a des incertitudes qui planent sur la tenue du Tournoi des six nations 2021...

R: "On se concentre vraiment sur nous et le premier match qui arrive. On ne peut pas décider, ni le savoir en avance, donc on va vraiment se concentrer sur nous, sur ce qu'on va faire toute la semaine et ce premier match contre l'Italie (le 6 février, à Rome, ndlr). On espère bien sûr que toutes les conditions seront réunies pour jouer quoi qu'il arrive. Bien sûr, dans les meilleures conditions pour la santé de chacun mais ça, on fait confiance aux personnes qui gèrent tout ça."

Propos recueillis en conférence de presse

AFP / Nice (AFP) / © 2021 AFP