XV de France: le carton rouge d'Haouas, "une faute collective"

Après la défaite en Écosse (27-18), les joueurs français, solidaires, ont soutenu leur coéquipier Mohamed Haouas, pilier exclu après un coup de poing, évoquant "une faute collective".

FRANCK FIFE - AFP/Archives

Après la défaite en Écosse (27-18), les joueurs français, solidaires, ont soutenu leur coéquipier Mohamed Haouas, pilier exclu après un coup de poing, évoquant "une faute collective".

"Les images, vous les avez vues comme tout le monde, c'est un moment où il y avait de la tension", explique le trois-quart centre Arthur Vincent, qui continue: "C'est une faute collective, on n'a pas su être froid à ce moment-là et c'est 'Momo' qui en paie les frais. Ce sont des choses qu'on doit gommer et on va s'en servir pour construire".

A la 37e minute, après un accrochage près de la ligne française, le pilier droit aux quatre sélections, coéquipier de Vincent à Montpellier, est sorti de ses gonds en frappant au visage Jamie Ritchie, laissant à 14 ses coéquipiers.

"C'était une sorte de bagarre générale et peut-être que, avec un peu d'expérience, on apprendra à stopper les choses avant. On ne voulait pas en découdre, on s'est fait piéger. Mais on est jeunes, on est en reconstruction", a expliqué le sélectionneur Fabien Galthié.

Gaël Fickou, titulaire à l'aile à Murrayfield, a reconnu que c'était "un geste que 'Momo' ne doit pas faire, c'est sûr".

"C'est beaucoup plus dur de jouer à 14 qu'à 15, on ne va pas se mentir", a continué Fickou, joueur le plus expérimenté du XV de France actuel, ajoutant directement: "mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle on a perdu ce match".

Comme Fickou, le troisième ligne centre Grégory Alldritt ne rejette pas la faute sur Haouas: "On est un groupe et aujourd'hui, si on perd, ce n'est pas à cause de Momo Haouas, c'est toute l'équipe", qui était déjà en difficulté avant le rouge, François Cros ayant notamment pris un carton jaune dès la 5e minute.

Et Alldritt de conclure: "Ca ne serait vraiment pas honnête, on peut tous se reprocher des erreurs donc on ne va certainement pas mettre la défaite sur le dos de Momo".

 

AFP / Édimbourg (AFP) / © 2020 AFP