Top 14: Toulouse s'entête, Clermont s'enflamme

Il n'y a plus d'équipe invaincue à domicile cette saison: Toulouse a fait chuter La Rochelle (14-11) dans son stade Marcel-Deflandre, samedi, en match en retard de la 15e journée, et a repris à son adversaire les commandes du classement.

XAVIER LEOTY - AFP

Il n'y a plus d'équipe invaincue à domicile cette saison: Toulouse a fait chuter La Rochelle (14-11) dans son stade Marcel-Deflandre, samedi, en match en retard de la 15e journée, et a repris à son adversaire les commandes du classement.

Les Maritimes n'avaient plus perdu sur leur terrain en championnat depuis près de deux ans, en mars 2019, déjà face à Toulouse.

Malgré l'absence de leur bouillant public, ils ont longtemps pensé pouvoir prolonger cette série d'invincibilité grâce à une défense de fer, la meilleure du Top 14 cette saison.

Mais après avoir muselé les Toulousains pendant toute la première mi-temps (8-0), ils ont fini par céder en fin de match, en infériorité numérique, sur un essai de Yoann Huget, rageur.

Déjà moins fringant la semaine dernière contre le Stade français, battu sans la manière (16-11), La Rochelle n'a cette fois pas pu sauver les meubles face à un adversaire direct pour le titre, qui a globalement dominé les débats.

Malgré les absences de ses internationaux français, le Stade toulousain relève lui la tête après sa défaite à Lyon et marque les esprits avant d'éventuellement recroiser la route des Rochelais en phase finale, sur la route du Brennus.

Clermont, podium en vue

Le talonneur de Clermont, Adrien Pelissié, plaqué lors du match de Top 14  à Agen, le 27 février 2021

Le talonneur de Clermont, Adrien Pelissié, plaqué lors du match de Top 14 à Agen, le 27 février 2021

ROMAIN PERROCHEAU - AFP

Plus tôt dans la journée, Clermont avait consolidé sa quatrième place à la faveur d'un succès bonifié attendu chez la lanterne rouge, Agen (52-16), en match en retard de la 16e journée.

Pour leur première sortie depuis l'officialisation du départ anticipé, à la fin de la saison, de leur entraîneur Franck Azéma, les Auvergnats ont été accrochés une mi-temps avant de dérouler dans le puissant sillage d'un Alivereti Raka très actif.

Après avoir marqué le coup au coeur de l'hiver, ils se rapprochent sans faire de bruit du podium, à trois points du Racing 92, et prennent leurs aises pour la qualification en phases finales, avec 12 longueurs d'avance sur le septième, Lyon.

Sans avoir démérité, comme la semaine précédente contre Montpellier, les Agenais portent de leur côté à 17 leur triste record de défaites consécutives depuis le début du championnat.

Vendredi, en match en retard de la 14e journée, Bayonne avait créé la surprise en allant s'imposer (16-14) au stade Mayol, où Toulon, après avoir gardé son enceinte inviolée pendant près d'un an et demi, vient d'enchaîner deux revers.

La faute notamment au "bricolage" auquel est actuellement contraint l'entraîneur toulonnais Patrice Collazo, privé d'une grosse partie de ses forces vives entre blessures et joueurs retenus en sélection.

Mais aussi à des Bayonnais accrocheurs et remobilisés après leur humiliation à Clermont (73-3). L'Aviron se relance dans la course au maintien en revenant sur les talons de Pau et Montpellier, avec un match en moins, qu'il disputera en mars contre Agen.

AFP / Toulouse (AFP) / © 2021 AFP