Top 14: Toulouse, Racing 92 et Castres, jamais deux sans trois?

Derrière l'ogre toulousain, double champion en titre et qui se présente déjà en leader à Montpellier, le Racing 92 et Castres visent une troisième victoire de rang, respectivement à Biarritz et devant l'UBB, ce week-end, lors de la 3e journée du Top 14.

FRED SCHEIBER - AFP/Archives

Derrière l'ogre toulousain, double champion en titre et qui se présente déjà en leader à Montpellier, le Racing 92 et Castres visent une troisième victoire de rang, respectivement à Biarritz et devant l'UBB, ce week-end, lors de la 3e journée du Top 14.

Comme en 2013

"On a cette chance d'être dans une très bonne dynamique. Le but, c'est de la garder le plus longtemps possible": le centre Olivier Klemenczak le sait, le Racing 92 veut enchaîner, même s'il n'est jamais aisé de s'imposer à Aguiléra.

Le centre du Racing 92 Olivier Klemenczak en Top 14 contre le Stade Francais le 4 septembre 2021 à Paris

Le centre du Racing 92 Olivier Klemenczak en Top 14 contre le Stade Francais le 4 septembre 2021 à Paris

GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP/Archives

La dernière visite des Franciliens à Biarritz s'était soldée par une défaite 9-6. C'était en 2013 et Dimitri Yachvili avait marqué, sur ce match, tous les points de son équipe pour sa dernière saison. Une autre époque.

"Quand Biarritz est en Top 14, c'est toute une région qui va au stade Aguiléra. C'est très particulier et très plaisant d'y jouer. Cela va être à nous d'être très bons. Ne pas subir la pression de tous ces Basques. C'est un match que j'attends avec beaucoup d'impatience", a également confié Klemenczak.

Premier vrai test pour le CO

Le centre de Castres Thomas Combezou en Top 14 contre Pau le 4 septembre 2021 à Castres

Le centre de Castres Thomas Combezou en Top 14 contre Pau le 4 septembre 2021 à Castres

RAYMOND ROIG - AFP/Archives

Après avoir croqué Pau (16-12) puis surpris Clermont (34-30), Castres va passer au révélateur girondin. D'abord parce que le CO n'a plus battu l'UBB depuis avril 2019 et un succès 16-12. Quatre défaites plus tard, les hommes de Pierre-Henry Broncan entendent renverser la tendance, histoire d'afficher leurs ambitions.

"Les matches à Castres ont toujours été tendus, on a souvent gagné à la fin. Ce sont des matches très accrochés, où il ne faut rien lâcher: c'est du combat, du sang froid", a expliqué l'arrière de Bordeaux-Bègles Romain Buros. Avec Matthieu Jalibert à la baguette, tout est possible.

. Toulouse doit régler la mire

Après seulement deux journées, le Stade toulousain fait déjà peur. Une victoire de gala devant La Rochelle (20-16) et une démonstration contre Toulon (41-10) ont offert la pole aux Rouge et Noir: la machine à gagner toulousaine n'est pas enrayée.

Mais le MHR ne se présentera pas en victime: "C'est une équipe sur la lancée de sa saison dernière, plutôt en place défensivement, bonne sur ses lancement de jeu. Une équipe présente, qu'on attend à ce niveau-là, avec une victoire et un nul. Ce sera un match compliqué, physique. On se sait attendus", a estimé l'entraîneur des avants Jean Bouilhou.

"A nous de montrer qu'on est un vrai club, une vraie équipe, avec des vraies valeurs. Il faudra monter le curseur et faire un match de très haut niveau", a répondu l'entraîneur héraultais Philippe Saint-André.

. Clermont-La Rochelle, malheur aux vaincus

L'entraîneur de Clermont Jono Gibbes à Clermont-Ferrand le 11 septembre 2021 avant un match de Top 14 contre Castres

L'entraîneur de Clermont Jono Gibbes à Clermont-Ferrand le 11 septembre 2021 avant un match de Top 14 contre Castres

THIERRY ZOCCOLAN - AFP/Archives

Respectivement 2e et 5e la saison dernière, La Rochelle et Clermont se retrouvent pour un match déjà explosif. Les deux équipes, ambitieuses, cherchent encore leur premier succès de la saison. Un troisième revers de rang ferait tâche pour un de ces deux candidats aux phases finales.

Ce sera en outre l'heure des retrouvailles pour Jono Gibbes, nouvel entraîneur à Clermont, et Ronan O'Gara, son successeur à La Rochelle. Mais pas de sentiment! "Franchement, on n'est pas dans le sentimental. Les matches comme ça, c'est pour après, dans le vestiaire", a d'ailleurs promis le technicien néo-zélandais. Car il y a des points à prendre. Enfin.

. Paris enfin libéré?

Deux matches, deux défaites, 73 points encaissés. Si Gonzalo Quesada assure que "le Stade français n'est pas en crise", on n'est pas obligé de le croire. Son adjoint Julian Arias avouait d'ailleurs, après la défaite à Bordeaux la semaine dernière, être "inquiet".

Le déplacement à Toulon, autre équipe en méforme, peut servir de révélateur pour le club parisien. Car, malgré les nombreuses blessures, les Soldats Roses visent le Top 6, comme le rappelait le président Hans-Pieter Wild en début de saison.

Enfin, dans les autres rencontres de la journée, Brive (8e, 5 pts) reçoit Pau (7e, 5 pts) tandis que le promu perpignanais (10e, 4 pts) se rend à Lyon (6e, 5 pts).

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP