Top 14: Toulon doit "faire beaucoup d'efforts", prévient Gros

Pour le pilier de Toulon et des Bleus Jean-Baptiste Gros, les reports de matches du RCT, en Coupe d'Europe et Top 14, suscitent "déception" et "frustration": "Il va falloir faire beaucoup d'efforts pour revenir dans les six premiers", a-t-il expliqué à l'AFP.

Raymond ROIG - AFP/Archives

Pour le pilier de Toulon et des Bleus Jean-Baptiste Gros, les reports de matches du RCT, en Coupe d'Europe et Top 14, suscitent "déception" et "frustration": "Il va falloir faire beaucoup d'efforts pour revenir dans les six premiers", a-t-il expliqué à l'AFP.

Q: Comment avez-vous vécu la défaite sur tapis vert au Leinster en 8e de finale de Coupe d'Europe en raison d'un joueur de première ligne positif au Covid-19 ?

R: "Nous avons tous été très déçus de perdre de cette manière. Nous aurions tous aimé jouer. Nous sommes arrivés là-bas sans savoir comment ça allait se passer et nous avons appris petit à petit les événements. Nous avons attendu les informations de l'EPCR... et la décision a été très difficile à encaisser pour tout le monde. C'est décevant. Nous avions à cœur de faire un bon match et d'essayer de se qualifier pour les quarts de finale. C'était important pour le club. Nous voulions nous donner les moyens de faire quelque chose et c'est assez énervant de ne pas jouer mais ça fait partie des règles sanitaires. Ils nous ont proposé de changer tous les joueurs de première ligne, c'était déjà bien qu'ils fassent une proposition, mais on sait que c'est impossible de remplacer six joueurs."

Q: Vous êtes sortis du top six après une lourde défaite à Lyon (54-16) le 27 mars, avez-vous toujours ce sentiment de révolte trois semaines après cette débâcle, d'autant qu'il va falloir attendre le 24 avril pour retrouver le terrain après le report du match contre Montpellier prévu initialement samedi?

R: "Les défaites, ça arrive. Mais perdre de cette manière, avec autant de points, c'est difficile à digérer. Il faudra encore un peu de temps avant qu'on la digère. Mais nous avons aussi pu voir les points à travailler pour préparer cette fin de saison. Il va falloir faire beaucoup d'efforts pour revenir dans les six premiers. Ça va être très compliqué. Tous les matches vont être déterminants, surtout que toutes les équipes sont fortes en Top 14. On va tomber contre de superbes équipes (Toulouse, Bordeaux-Bègles et Agen à domicile, Montpellier, Clermont et Castres à l'extérieur, NDLR) dont plusieurs jouent les phases finales en Coupe d'Europe. Ce sont vraiment des équipes de qualité."

Q: Comment avez-vous vécu cette fin de Tournoi des six nations avec les Bleus ?

Jean-Baptiste Gros avec le XV de France avant d'affronter les Gallois en Six Nations à Saint-Denis, près de Paris, le 20 mafs 2021

Jean-Baptiste Gros avec le XV de France avant d'affronter les Gallois en Six Nations à Saint-Denis, près de Paris, le 20 mafs 2021

FRANCK FIFE - AFP/Archives

R: "On n'est pas loin. Mais il manque encore ce petit quelque chose. Il va falloir continuer à travailler pour franchir des paliers. Le groupe commence maintenant à bien se connaître et je pense qu'on a tous envie de la même chose : gagner des titres."

Q: Vous êtes plus souvent remplaçant avec les Bleus...

R: "Je suis déjà très content d'être là où je suis, à mon âge (21 ans, NDLR), je ne vais pas m'en cacher. Même si, pour tout sportif, être remplaçant, c'est plutôt frustrant... Mais ça fait partie du jeu. Dans le rugby d'aujourd'hui, on sait aussi qu'un remplaçant est important et qu'il doit apporter de la fraîcheur et de l'énergie sur les fins de match, même si c'est toujours frustrant de ne pas commencer les matches. C'est sûr qu'être titulaire serait magnifique mais je suis déjà très content d'être dans le groupe."

AFP / Toulon (AFP) / © 2021 AFP