Top 14: soirée de gala à Toulon, l'invincibilité toulousaine à l'épreuve

Poussif depuis le début de la saison, Toulon voudra briller ce week-end sous les yeux de sa recrue vedette Cheslin Kolbe face aux "Galactiques" du Racing 92, lors de la 7e journée du Top 14, qui mettra l'invincibilité de Toulouse à l'épreuve à Lyon.

RODGER BOSCH - AFP/Archives

Poussif depuis le début de la saison, Toulon voudra briller ce week-end sous les yeux de sa recrue vedette Cheslin Kolbe face aux "Galactiques" du Racing 92, lors de la 7e journée du Top 14, qui mettra l'invincibilité de Toulouse à l'épreuve à Lyon.

. Kolbe superstar

Les sifflets qui ont accompagné la semaine dernière au stade Mayol la courte victoire du RCT contre Brive (13-9) devraient se muer en applaudissements samedi soir pour accueillir Kolbe.

L'ailier de poche sud-africain, l'une des principales têtes d'affiche du championnat, sera présenté en grandes pompes au public varois avant le coup d'envoi.

Son transfert, deux ans avant la fin de son contrat à Toulouse, avait fait beaucoup de bruit cet été.

Touché à un genou, le champion du monde 2019 ne jouera pas, mais ses nouveaux coéquipiers voudront sans doute se montrer à la hauteur contre le Racing 92, qui reste aussi sur un succès frustrant à domicile contre Perpignan (17-13).

Quatrième du classement, le club des Hauts-de-Seine est dans les temps d'un point de vue comptable, mais court toujours après un "match référence", reconnaît le troisième ligne Yoan Tanga.

"On va essayer d'aller chercher ce match-là. Ce week-end, c'est une occasion de montrer que l'on peut être une très grosse équipe pendant 80 minutes", annonce-t-il.

. Un test pour Toulouse

Le demi de mêlée du Stade Toulousain Antoine Dupont  lors du match de Top 14 contre Biarritz, au stade Aguiléra le 2 octobre 2021.

Le demi de mêlée du Stade Toulousain Antoine Dupont lors du match de Top 14 contre Biarritz, au stade Aguiléra le 2 octobre 2021.

GAIZKA IROZ - AFP

Le Stade toulousain attend lui aussi son match référence. Le tenant du titre réalise une entame sans-faute jusqu'ici, avec six victoires en six journées, mais le contenu le laisse encore sur sa faim.

Son déplacement à Lyon dimanche lui permettra de se jauger. Sans pitié avec Biarritz (40-5) lors de la dernière journée, le LOU est troisième du Top 14 avec la meilleure attaque (devant Toulouse).

"Ils font un début de saison remarquable. Il y a de notre côté toujours des réglages à trouver, plein de petites imperfections qu'il faut qu'on essaye de gommer au fil des matches", prévient le capitaine toulousain Julien Marchand, qui devrait faire face pour la première fois à son petit frère Guillaume, parti dans le Rhône à l'intersaison.

. La Rochelle et le Stade français sur leur lancée?

Candidats aux phases finales, La Rochelle (10e) et le Stade français (13e) sont encore loin de leurs ambitions.

Le Stade rochelais a toutefois montré du mieux le week-end dernier contre Castres (29-10) et espère enchaîner un deuxième succès consécutif pour la première fois cette saison.

L'ailier anglais du Stade Français Harry Glover (à droite) lors du match de Top 14 contre Castres au Stade Jean-Bouin, à Paris, le 25 septembre 2021.

L'ailier anglais du Stade Français Harry Glover (à droite) lors du match de Top 14 contre Castres au Stade Jean-Bouin, à Paris, le 25 septembre 2021.

FRANCK FIFE - AFP

Ca ne sera pas simple: Brive est jusqu'ici intraitable dans son Stadium centenaire.

Le Stade français a abandonné lui la dernière place à la faveur de son succès contre Clermont (22-14) et a un coup à jouer sur le terrain de Perpignan, pas au mieux actuellement.

"Ce serait super pour le moral de l'équipe de gagner à l'extérieur", espère le trois-quarts parisien Harry Glover.

. L'UBB, solide dauphin

Sans faire de bruit, Bordeaux-Bègles, invaincu depuis son revers surprise de la 1re journée à Biarritz (27-15), est en train de s'installer à la deuxième place.

Un fauteuil de dauphin que le club girondin tentera de consolider sur le terrain de Pau, dont les cadres ont été ménagés la semaine dernière.

Le Castres Olympique de Mathieu Babillot, qui a prolongé son bail cette semaine dans son club de coeur, accueille une équipe de Biarritz en perte de vitesse après un bon début de saison.

Après sa défaite à Jean-Bouin (22-14), un nouveau déplacement difficile attend ce week-end Clermont à Montpellier.

Par Sébastien DUVAL / Toulouse (AFP) / © 2021 AFP