Top 14: Paris gagne enfin !

Le Stade français, qui a pourtant passé 77 minutes en infériorité numérique, a résisté à Castres (34-10), samedi, lors de la 4e journée du Top 14, pour décrocher son premier succès de la saison.

FRANCK FIFE - AFP

Le Stade français, qui a pourtant passé 77 minutes en infériorité numérique, a résisté à Castres (34-10), samedi, lors de la 4e journée du Top 14, pour décrocher son premier succès de la saison.

Le demi d'ouverture du Stade Français Joris Segonds tape une pénalité lors du match de Top 14 à domicile contre Castres, le 25 septembre 2021 au Stade Jean Bouin

Le demi d'ouverture du Stade Français Joris Segonds tape une pénalité lors du match de Top 14 à domicile contre Castres, le 25 septembre 2021 au Stade Jean Bouin

FRANCK FIFE - AFP

Après avoir sombré lors des trois premières journées, le club parisien, à nouveau battu par les flots, a sorti la tête de l'eau pour décrocher ses premiers points grâce à un Joris Segonds à nouveau redoutable d'efficacité (100% de réussite; 5/5).

Ce n'est pas suffisant pour quitter la zone rouge mais ça permet aux Roses de s'éviter une crise, eux qui n'avaient plus gagné en championnat depuis un succès 16-9 en juin devant Bayonne.

Les voilà 13e et avant-derniers, à égalité de points avec Perpignan, qui doit encore affronter Toulon plus tard dans la soirée.

Ce, malgré le carton rouge du pilier international samoan Paul Alo-Emile, habituel capitaine du club, pour un plaquage à la tête du troisième ligne Baptiste Delaporte (3e).

Mais cette fois, les hommes de Gonzalo Quesada n'ont pas lâché. Contrairement à leurs déconvenues précédentes, face au Racing 92 (38-21), à Bordeaux-Bègles (37-10) ou à Toulon (38-5).

Dans la semaine, l'entraîneur argentin avait assuré que son Stade français n'était "pas à son niveau". Il ne l'a pas vraiment été samedi non plus mais les Soldats Roses ont, cette fois, fait preuve d'abnégation et de courage pour se défaire de Castrais maladroits (5 pénalités, 6 turnovers concédés).

Le 3e ligne aile du Stade Français Sekou Makalou tente d'échapper à un plaquage d'un joueur castrais, lors de leur match de Top 14, le 25 septembre 2021 au Stade Jean Bouin

Le 3e ligne aile du Stade Français Sekou Makalou tente d'échapper à un plaquage d'un joueur castrais, lors de leur match de Top 14, le 25 septembre 2021 au Stade Jean Bouin

FRANCK FIFE - AFP

A l'image de Sekou Macalou, dans tous les bons coups en attaque comme en défense. Sans un en-avant coupable à la demi-heure de jeu, le troisième ligne international aurait même pu être récompensé d'un essai, son premier de la saison.

Heureusement pour lui, Telusa Veainu (52e) et James Hall (77e) ne se sont pas loupés, ajoutant un deuxième et un troisième essai à celui, de pénalité, accordé en première période (8e).

Trop indiscipliné, Castres, qui restait sur deux succès et un nul, s'est pris les pieds dans le tapis à la capitale. Et le Stade français a retrouvé le sourire.

De quoi s'assurer une semaine plus tranquille avant de se rendre à Brive, qui a gagné ses deux premiers matches à domicile, bonus offensif à la clé, devant Perpignan (36-15) et Pau (30-13).

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP