Top 14: Lyon fait tomber Toulouse, Clermont leader provisoire

Lyon a infligé à Toulouse, privé de tous ses internationaux, sa première défaite à domicile en deux ans (16-7) samedi lors d'une 6e journée marquée par la prise de pouvoir de Clermont, auteur d'un festival offensif contre Pau (50-29).

Fred SCHEIBER - AFP

Lyon a infligé à Toulouse, privé de tous ses internationaux, sa première défaite à domicile en deux ans (16-7) samedi lors d'une 6e journée marquée par la prise de pouvoir de Clermont, auteur d'un festival offensif contre Pau (50-29).

. Toulouse, le coup d'arrêt

En 2018-2019, le Stade Toulousain comptait certes moins d'internationaux retenus à Marcoussis que cette saison. Mais dans sa longue route vers un titre triomphal, il avait carburé lors de ces périodes de doublons, profitant de l'absence des cadres pour faire grandir sa jeune génération, restée invaincue pendant les tests d'automne et le Tournoi des six nations.

L'entraîneur de Toulouse Ugo Mola lors du match contre Lyon, le 24 octobre 2020 à Toulouse

L'entraîneur de Toulouse Ugo Mola lors du match contre Lyon, le 24 octobre 2020 à Toulouse

Fred SCHEIBER - AFP

Les doublures toulousaines ne feront pas aussi bien cette saison: contre Lyon, elles sont tombées sur un mur (16-7). Inoffensif pendant plus d'une heure, dominé dans les rucks par un LOU parfaitement en place défensivement, le Stade Toulousain a subi son premier revers à domicile depuis Castres (26-22) fin septembre 2018. Soit la fin d'une impressionnante série de 20 matches sans défaite.

Privé de 7 internationaux français et de Cheslin Kolbe, insuffisamment remis d'un coup de genou reçu au flanc gauche à Brive, Toulouse a manqué d'inspiration et subit un coup d'arrêt après 4 succès de rang. "On sait que l'on va avoir six semaines très compliquées", a réagi l'entraîneur Ugo Mola en référence à la fenêtre internationale élargie.

Appliqués et dominateurs, avec un Josua Tuisova auteur de son 6e essai en autant de matches, les Lyonnais réussissent un gros coup et confirment leur montée en régime, eux qui avaient mal débuté la saison en s'inclinant chez eux face au Racing. En alignant un 4e match d'affilée sans échec (3 victoires et un nul), ils grimpent provisoirement à la 3e place.

. Carton plein pour Clermont

Le 2e ligne de Clermont Paul Jedrasiak à l'attaque contre Pau, le 24 octobre 2020 à Clermont

Le 2e ligne de Clermont Paul Jedrasiak à l'attaque contre Pau, le 24 octobre 2020 à Clermont

THIERRY ZOCCOLAN - AFP

Ce coup d'éclat lyonnais profite aussi à Clermont, nouveau leader grâce au bonus offensif arraché après la sirène face à Pau. Dans un duel entre équipes en forme, le festival d'essais (11 en tout) a tourné à l'avantage des Auvergnats, mis sur orbite par Camille Lopez. L'ouvreur a fait preuve de vista en marquant l'essai du bonus et avec un jeu au pied pour lui-même suivi d'une superbe passe pour la star japonaise Kotaro Matsushima, qui signe ses deux premiers essais en France.

Après l'échec à Bayonne (21-19) suivi d'une élimination en quarts de finale de Coupe d'Europe, l'équipe de Franck Azéma semblait être rentrée dans le rang, impression confirmée par l'absence de Clermontois dans la liste du XV de France. Mais depuis, l'ASM a enchaîné trois victoires avec la bagatelle de 16 essais inscrits!

Dernière équipe à l'avoir battue, le Racing 92 s'est relevé de sa cruelle défaite en finale de Coupe d'Europe en s'imposant sur le fil sur le terrain du Stade Français (27-25). Le demi polyvalent Antoine Gibert a inscrit la pénalité de la gagne après la sirène au terme d'une action confuse. Le Stade Français s'incline à domicile face à son voisin pour la 3e saison consécutive.

. Agen broie du noir

Le 3e ligne aile de Bayonne Jean Monribot (c) ballon en main contre Agen, le 24 octobre 2020 à Agen

Le 3e ligne aile de Bayonne Jean Monribot (c) ballon en main contre Agen, le 24 octobre 2020 à Agen

thibaud MORITZ - AFP

Dernier du classement, Agen espérait décrocher face à Bayonne, rival théorique pour le maintien, sa première victoire de la saison. Las, le SUA a été plombé d'entrée par l'essai de Joseva Ravouvou (4e) et surtout le carton rouge de Victor Moreaux (8e). Il s'incline (26-15) pour la 6e fois en autant de rencontres et a grillé une cartouche dans la lutte pour le maintien. Son entraîneur Christophe Laussucq est menacé.

En revanche, tout va bien pour l'Aviron (8e), au bilan équilibré (3 victoires, 3 défaites) et qui n'a pas à regretter d'avoir fait l'impasse sur le déplacement à Lyon (défaite 62-10).

L'autre club de la zone rouge est Castres (13e), privé de compétition pendant un mois par le Covid-19 mais qui a retrouvé des forces en même temps que la majorité de son effectif vendredi à Toulon. Insuffisant pour l'emporter (19-6) mais le CO, en faisant jeu égal pendant une période avec le RCT, a vu le bout du tunnel.

AFP / Toulouse (AFP) / © 2020 AFP