Top 14: le Stade français continue de croire à la phase finale

Le Stade français s'accroche à son espoir de play-offs. Les Parisiens, bousculés, ont signé un quatrième succès consécutif en mettant fin à la série de victoires de Montpellier (32-10), très remanié et rajeuni, samedi au stade Jean-Bouin lors de la 24e journée du Top 14.

Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Le Stade français s'accroche à son espoir de play-offs. Les Parisiens, bousculés, ont signé un quatrième succès consécutif en mettant fin à la série de victoires de Montpellier (32-10), très remanié et rajeuni, samedi au stade Jean-Bouin lors de la 24e journée du Top 14.

Après ce succès bonifié cinq essais à un, les "Soldats roses" poursuivent leur remontée au classement et reviennent à hauteur des premiers strapontins pour la phase finale.

Ils comptent désormais 62 points, autant que Toulon (6e), opposé à Clermont dans la soirée, et que Bordeaux-Bègles (5e), qui a deux matches en moins. Les Parisiens doivent maintenant gagner leurs deux derniers matches face à Lyon, autre prétendant au top 6, et Bayonne, à la lutte pour le maintien, pour espérer finir dans les six premiers.

Les Montpelliérains, malgré leur défaite, restent eux en ballottage très favorable pour le maintien. Il leur reste trois matches, dont deux face à des concurrents directs, Pau et Bayonne.

Avant ce revers à Paris, les hommes de Philippe Saint-André restaient sur huit succès toutes compétitions confondues. Pour le troisième match en huit jours de son équipe, le technicien languedocien a dû composer avec une avalanche de blessures.

Près de vingt joueurs sont à l'infirmerie, dont plusieurs joueurs du XV de France (Haouas, Bouthier, Rattez) que Saint-André espère récupérer pour la finale du Challenge européen vendredi à Twickenham face aux Leicester Tigers.

Malgré leur inexpérience, deux cartons jaunes et un carton rouge infligé au pilier gauche Grégory Fichten en première période, les gamins montpelliérains ont néanmoins tenu tête aux Parisiens.

Le troisième ligne Romain Macurdy (19 ans), pour son premier match en Top 14, a intercepté une passe du demi de mêlée James Hall pour aplatir en solitaire et redonner espoir à son équipe (15-8) en début de seconde période.

Mais Montpellier, malgré son courage, a été poursuivi par la poisse avec un nouveau blessé, le jeune troisième ligne Samuel Maximin (53e), touché à une épaule et sorti sur une civière mais avec le pouce levé, sous les applaudissements de ses partenaires.

L'ailier tongien du Stade Français, Telusa Veainu, tente de repousser le centre montpelliérain Paul Vallée, lors de leur match de Top 14, le 15 mai 2021 au stade Jean Bouin à Paris

L'ailier tongien du Stade Français, Telusa Veainu, tente de repousser le centre montpelliérain Paul Vallée, lors de leur match de Top 14, le 15 mai 2021 au stade Jean Bouin à Paris

Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Sous un ciel changeant, alternant pluie et beau temps, les Parisiens ont dû cravacher. L'ailier tongien Telusa Veainu a apporté un troisième essai aux siens pour creuser un petit écart à vingt minutes du terme.

Joris Segonds, moins en réussite que d'habitude face aux perches, ne l'a pas transformé. Mais ses partenaires ont ajouté deux autres essais pour s'offrir le bonus offensif.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP