Tennis: la FFT préconise la reprise des cours collectifs, pas des compétitions

La Fédération française de tennis (FFT) a annoncé lundi avoir préconisé auprès de l'Etat la reprise de toutes les activités liées au tennis et notamment les cours collectifs, mais pas encore les compétitions, à l'occasion de la phase 2 du déconfinement qui débute mardi.

ALEXANDER KLEIN - AFP/Archives

La Fédération française de tennis (FFT) a annoncé lundi avoir préconisé auprès de l'Etat la reprise de toutes les activités liées au tennis et notamment les cours collectifs, mais pas encore les compétitions, à l'occasion de la phase 2 du déconfinement qui débute mardi.

"Selon certaines conditions liées notamment aux zones verte ou orange, la pratique du padel, du beach tennis et du jeu de courte paume, devrait être autorisée à compter du 2 juin, tout comme la reprise des cours collectifs ou du double (en tennis et paratennis)", annonce la FFT dans un communiqué, en précisant que les mesures sanitaires "précédemment établies" étaient maintenues.

"En zone verte, la pratique de l’ensemble des disciplines devrait être désormais autorisée en extérieur et en intérieur. En revanche, en zone orange, seule la pratique en extérieur ou sur des terrains abrités (à condition que les quatre côtés soient intégralement ouverts) sera permise. Par ailleurs, les cours collectifs seront désormais possibles pour l’ensemble des disciplines. Le nombre d’élèves présents sur le terrain variera selon la discipline (6 maximum pour le tennis et 4 pour le padel et le beach tennis)", poursuit le texte.

La reprise de ces activités, dans les conditions proposées par la FFT, reste soumise à l'approbation du gouvernement.

Ensuite, il ne restera plus qu'à relancer les compétitions, un protocole actuellement en étude à la FFT. "On a bon espoir que début juillet la compétition reprenne", a affirmé le président de la FFT Bernard Giudicelli lors d'un direct sur internet avec Gaël Monfils.

Le tennis avait été l'un des premiers sports, avec le golf, à relancer en France la pratique amateur dès le début de la première phase de déconfinement le 11 mai. Le dirigeant a précisé que "65% des clubs avaient rouvert" depuis cette date.

AFP / Paris (AFP) / © 2020 AFP