Tennis: Djokovic retrouve soleil et public à Rome pour filer en quarts

Novak Djokovic, après sa qualification épique sous la pluie au 2e tour, a retrouvé jeudi au Masters 1000 de Rome le soleil et le public, admis au Foro Italico en jauge limitée, pour se qualifier facilement pour les quarts de finale.

Filippo MONTEFORTE - AFP

Novak Djokovic, après sa qualification épique sous la pluie au 2e tour, a retrouvé jeudi au Masters 1000 de Rome le soleil et le public, admis au Foro Italico en jauge limitée, pour se qualifier facilement pour les quarts de finale.

Le N.1 mondial a dominé en huitièmes l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (48e mondial) 6-2, 6-1 en 1h10. Les deux joueurs se rencontraient pour la première fois en compétition mais l'Espagnol est un partenaire d'entraînement régulier du Serbe, qui sera opposé en quarts à Stefanos Tsitsipas (5e mondial) ou Matteo Berrettini (9e).

"Djoko", tenant du titre, a eu l'honneur d'ouvrir sur le court central cette journée particulière marquant le retour des spectateurs après des débuts à huis-clos en raison des restrictions imposées par la pandémie de coronavirus.

"C'était génial de retrouver le public, super de les revoir et d'avoir un nouveau jour demain pour en profiter", a salué le Serbe, peu après avoir salué les quelques centaines de spectateurs en mettant la main sur le coeur.

"A Rome, c'est toujours comme revenir à la maison, je reçois toujours beaucoup d'affection, pas seulement sur le court mais à l'extérieur aussi, de l'organisation, au restaurant, à l'hôtel... Cela doit aider que je parle italien", a développé Djokovic, cinq fois sacré dans ce tournoi, au sujet de son "histoire d'amour" avec la Ville éternelle.

Le Foro Italico est le premier stade à rouvrir ses portes en Italie depuis septembre, avant celui de Reggio-Emilie mercredi prochain pour la finale de la Coupe d'Italie de football puis le stadio Olimpico tout proche pour les quatre matches de l'Euro de football.

La jauge a été fixée à 25% pour les quatre jours jusqu'aux finales dames et messieurs dimanche. Les spectateurs sont admis dans trois secteurs distincts, ne pouvant passer d'un terrain à l'autre, pour un total d'un peu plus de 5.000 personnes par jour.

Quelques privilégiés ont pu assister au match opposant Novak Djokovic à Alejandro Davidovich lors du Masters 1000 de Rome, le 13 mai 2021

Quelques privilégiés ont pu assister au match opposant Novak Djokovic à Alejandro Davidovich lors du Masters 1000 de Rome, le 13 mai 2021

Filippo MONTEFORTE - AFP

"Après tout ce temps, cela fait du bien de revoir du sport en vrai", a confié l'un des premiers spectateurs du jour, Alessandro Cimini, un Romain qui a amené son fils applaudir "Djoko" sur le central avant le match de Rafael Nadal dans l'après-midi.

"On avait acheté des places en janvier 2020 et on peut enfin venir ! D'un côté je suis contente car c'est bien après ce qu'on a vécu même si évidemment ce n'est pas tout à fait comme d'habitude sur le central", où les travées sont très clairsemées, souligne une autre spectatrice, Rosy De Luigi, venue de Saint-Marin.

"J'aurais préféré voir le Nadal-Sinner de mercredi soir, mais on est contentes", dit-elle, interrogée après le passage du portique où est mesurée la température, avec l'indispensable masque FFP2 sur le visage.

D'autres, comme Ciro Moretti et Luana Liccione, un couple originaire du sud du pays, regrettaient aussi un Foro Italico moins vivant, "sans les stands pour acheter un maillot". Mais pas de quoi gâcher leur plaisir de voir Djokovic.

AFP / Rome (AFP) / © 2021 AFP