Ski alpin: le super-G de Val di Fassa pour Brignone, le petit globe pour Gut-Behrami

L'Italienne Federica Brignone a remporté sa première course cette saison avec le super-G de Coupe du monde de Val di Fassa (Italie) dimanche, où elle a devancé la Suissesse Lara Gut-Behrami, qui en a profité pour s'assurer le petit globe de la spécialité.

Marco BERTORELLO - AFP

L'Italienne Federica Brignone a remporté sa première course cette saison avec le super-G de Coupe du monde de Val di Fassa (Italie) dimanche, où elle a devancé la Suissesse Lara Gut-Behrami, qui en a profité pour s'assurer le petit globe de la spécialité.

Brignone, tenante du titre du classement général, a devancé Lara Gut-Behrami (de 59/100) et une autre Suissesse, Corinne Suter (de 72/100) lors d'une course marquée par deux longues interruptions.

La Norvégienne Kajsa Vickhoff Lie est d'abord tombée à mi-parcours avant de foncer dans les filets de sécurité et d'être fortement secouée, nécessitant une interruption de plus de 20 minutes pour être évacuée par hélicoptère.

L'Autrichienne Rosina Schneeberger est évacuée par hélicoptère après sa violente chute dans le Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

L'Autrichienne Rosina Schneeberger est évacuée par hélicoptère après sa violente chute dans le Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

Marco BERTORELLO - AFP

L'Autrichienne Rosina Schneeberger, dossard 21, a ensuite violemment percuté une porte sur le haut du parcours avant de finir sa course également dans les filets de sécurité, poussant des cris de douleur, avant d'être emmenée à l'hôpital.

Federica Brignone a donc longuement attendu avant de pouvoir célébrer sa première victoire de l'hiver. Après une saison 2019/2020 exceptionnelle, elle a connu un hiver beaucoup plus discret (quatre podiums jusqu'ici) marqué notamment par des Mondiaux catastrophiques.

Très attendue en Italie à Cortina d'Ampezzo, Brignone (30 ans) y avait multiplié les désillusions en février.

L'Italienne Federica Brignone, à l'arrivée du Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

L'Italienne Federica Brignone, à l'arrivée du Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

Marco BERTORELLO - AFP

Après un super-G moyen (10e), elle avait chuté dès les premières portes du slalom du combiné alors qu'elle avait réussi le meilleur temps de la manche de vitesse, avant de terminer le parallèle (6e) en larmes, éliminée par sa compatriote Marta Bassino sur une course qu'elle avait jugée inéquitable.

Son cauchemar avait continué avec deux sorties de piste en géant et en slalom.

Après deux descentes moyennes vendredi (17e) et samedi (23e), elle a enfin illuminé sa saison avec une 16e victoire dans sa carrière pour égaler le record national chez les femmes de Deborah Compagnoni.

"J'ai eu des moments difficiles, je skie mieux qu'en début de saison mais jusque là je n'arrivais pas à le faire en course, c'était très frustrant. J'ai de la confiance sur les skis mais jusque là j'en faisais trop, j'étais peut-être trop agressive, trop affamée de victoires. Mais je n'ai jamais baissé les bras", s'est réjouie Brignone.

- "Repos" -

La Suissesse Lara Gut-Behrami, lors du Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

La Suissesse Lara Gut-Behrami, lors du Super-G de Coupe du monde, le 28 février 2021 à Val di Fassa (Italie)

MIGUEL MEDINA - AFP

Elle reste malgré tout loin des meilleures au classement général (5e), où Lara Gut-Behrami a pris le large dimanche.

La Suissesse, trois fois médaillée à Cortina (or en super-G et géant, bronze en descente) a continué sa série exceptionnelle entamée le 23 janvier avec 11 podiums désormais sur ses 12 dernières courses.

Elle profite en plus de la contre-performance de la Slovaque Petra Vlhova, hors des points (32e) à cause d'une grosse erreur, pour la devancer de 187 longueurs dans la course au gros globe.

Grâce notamment à ses quatre victoires cette saison, Gut-Behrami s'est également adjugé le petit globe de la spécialité, le 3e de sa carrière, alors qu'il reste un super-G à disputer en mars.

"Après ces trois jours je vais être contente d'avoir quelques jours de repos, ça me laissera le temps de réaliser. Pour le général pour l'instant ça ne veut rien dire. Tout peut encore se passer, les choses changent très vite. Je reste juste concentrée sur mon ski", a-t-elle indiqué.

Corinne Suter a signé derrière elle son 7e podium de la saison, le 3e en trois jours à Val di Fassa (3e et 2e des deux descentes).

Tessa Worley a elle terminé 9e à 1 sec 49 et Tiffany Gauthier 17e à 1 sec 77.

AFP / Val di Fassa (Italie) (AFP) / © 2021 AFP