Ski alpin: "La compétition sans être performant c'est pas mon kiff", dit Lizeroux pour sa dernière

Le slalomeur Julien Lizeroux a disputé mardi à 41 ans la dernière course de sa carrière, le slalom de Coupe du monde de Schladming (Autriche), et expliqué qu'il ressentait "le poids des années".

Fabrice COFFRINI - AFP/Archives

Le slalomeur Julien Lizeroux a disputé mardi à 41 ans la dernière course de sa carrière, le slalom de Coupe du monde de Schladming (Autriche), et expliqué qu'il ressentait "le poids des années".

Le double vice-champion du monde en 2009 (slalom et combiné) a été attendu par ses coéquipiers en bas de la piste et longuement applaudi dans toute l'aire d'arrivée.

Lizeroux a terminé 35e de la première manche mardi, insuffisant pour se qualifier pour la deuxième partie de l'épreuve, comme c'est le cas pour lui depuis le début de saison.

"J'ai toujours dit ce serait moi qui déciderait, j'adore la compétition, mais sans être performant c'est pas mon +kiff+, a-t-il expliqué. Le poids des années je le sens, la passion est toujours intacte et j'ai la chance de pouvoir terminer ma carrière sur mes deux jambes."

"Je rêvais quand j'étais gamin devant ces courses en Autriche, je suis fier d'avoir participé et d'en avoir gagné quelques unes", a-t-il précisé à propos de son choix de terminer à Schladming, "le temple du slalom" selon ses mots.

Cerise sur le gâteau, sa compagne Tessa Worley s'est imposée un peu plus tôt dans la journée dans le géant de Kronplatz (Italie), sa première victoire depuis plus de deux ans.

"Tessa c'est un beau cadeau. Je suis très content, aujourd'hui elle avait un grand sourire, je suis très heureux."

Le vétéran du circuit jusqu'alors, qui envisage de "rester dans le milieu du ski", a disputé 172 courses de Coupe du monde depuis ses débuts au plus haut niveau il y a 21 ans, le 23 janvier 2000 à Kitzbühel (Autriche), principalement des slaloms, pour neuf podiums dont trois victoires.

AFP / Schladming (Autriche) (AFP) / © 2021 AFP