Rugby: verdict le 31 octobre pour le Tournoi des six nations

Le "Super Saturday" aura bien lieu: reporté en raison de la pandémie de Covid-19, le Tournoi des six nations se terminera bien samedi 31 octobre, lorsque la victoire finale se jouera entre l'Angleterre, la France et Irlande.

FRANCK FIFE - AFP

Le "Super Saturday" aura bien lieu: reporté en raison de la pandémie de Covid-19, le Tournoi des six nations se terminera bien samedi 31 octobre, lorsque la victoire finale se jouera entre l'Angleterre, la France et Irlande.

Galles - Ecosse pour la mise en bouche (15h15), Italie - Angleterre (17h15) pour y voir plus clair et France - Irlande (21h00) pour le verdict final: la reprogrammation de la dernière journée peut faire saliver supporters et amateurs du monde entier, privés de rugby - hormis en Nouvelle-Zélande et en Australie - depuis que le nouveau coronavirus a mis la planète à l'arrêt en mars.

La menace de deuxième vague étant plus que jamais d'actualité, il est encore impossible de savoir combien de spectateurs pourront être accueilli dans les stades. Mais pour dirigeants, entraîneurs et joueurs, cette confirmation offre une ligne d'horizon et met fin à des mois d'attente pour le rugby international.

. Trois pour la victoire finale

Qui pour succéder au pays de Galles, vainqueur en 2019? Avant leur dernier match, l'Angleterre (1re, 13 points) devance la France (2e, 13 aussi) au bénéfice d'une légère meilleure différence générale (+15 contre +13). Le XV de la Rose peut légitimement rêver à un premier titre depuis 2017 puisqu'il affronte l'Italie, la nation la plus faible. Mais attention, l'Irlande est en embuscade car elle compte un match en moins à disputer le samedi précédent (24 octobre) face à la même Italie.

Une victoire bonifiée et le XV du Trèfle se présentera au Stade de France avec 14 points et la possibilité de rafler la mise en cas de succès. Mais les Bleus, qui entrevoient leur premier succès depuis 2010, ne l'entendent pas de cette oreille. La victoire pourrait se jouer à la différence générale entre le gagnant à Saint-Denis et l'Angleterre.

Six mois après le report du match qui devait se tenir le 14 mars, le sélectionneur Fabien Galthié peut enfin cocher une date dans son calendrier et poursuivre son entreprise de redressement d'un XV de France à la dérive sous ses prédécesseurs.

La jeune équipe du capitaine Charles Ollivon, impressionnante contre l'Angleterre (24-17) et au pays de Galles (27-23), a délivré un certain nombre de promesses en vue de la Coupe du monde 2023 qui se déroulera en France. Même si Antoine Dupont, Gaël Fickou et les autres sont retombés dans leurs travers en Ecosse (défaite 28-17) pour leur dernière apparition avant l'interruption brutale du Tournoi.

. Un autre Tournoi à suivre?

Quid du reste de l'automne pour les sélections européennes? World Rugby a ouvert la porte à l'organisation d'un tournoi inédit, sur 4 journées de mi-novembre à début décembre, en amendant jeudi la règle 9 qui régit la mise à disposition des internationaux, et ce malgré l'opposition des Ligues française et anglaise.

Concrètement, les pays de l'hémisphère nord disposeront d'une fenêtre exceptionnelle de 6 matches sur 7 week-ends, contre 3 habituellement, pour les tests d'automne. De quoi lancer un tournoi inédit, comprenant les mêmes six nations et deux nations invitées (Fidji, Japon ou Géorgie), afin de rattraper les tournées d'été annulées et de renflouer les caisses des fédérations mises à mal par la crise sanitaire.

Les clubs du Top 14, qui emploient les internationaux français mais aussi nombre d'étrangers (Fidjiens, Géorgiens, Argentins, Sud-Africains...) et subissent eux aussi la crise, ont dénoncé un "passage en force" et fixé la limite à 5 tests-matches. Mais Bernard Laporte, le président de la Fédération française (FFR), et Galthié tiennent à leurs 6 matches, y compris celui de préparation, contre un adversaire encore à déterminer, voulu lors du week-end du 24 octobre.

. Combien de spectateurs?

Rencontre entre l'Irlande et la France lors du Tournoi des six nations, le 10 mars 2019 à Dublin

Rencontre entre l'Irlande et la France lors du Tournoi des six nations, le 10 mars 2019 à Dublin

Paul FAITH - AFP/Archives

Alors que le France - Irlande de mars devait se jouer à guichets fermés, soit 80.000 spectateurs, combien pourront finalement garnir les tribunes? La jauge actuelle décidée par le gouvernement, en vigueur jusqu'au 31 août, est de 5.000 personnes avec dérogation préfectorale en fonction de la situation sanitaire du département...

Il ne devrait en tout cas pas y avoir de vert dans les gradins dyonisiens: la Fédération irlandaise (IRFU) a annoncé que les billets prévus pour ses supporters étaient annulés.

Elle a fait de même pour la réception de l'Italie, soulignant qu'il était "de plus en plus improbable" que l'Aviva Stadium soit plein ... et ce alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé mercredi "irréaliste" la tenue d'événements sportifs rassemblant de grandes foules dans les prochains mois.

AFP / Paris (AFP) / © 2020 AFP