Rugby: les aides de l'État "d'ici une dizaine de jours"

Une partie des 40 millions d'aides de l’État pour le rugby professionnel arrivera "d'ici une dizaine de jours", a assuré le président de la Ligue nationale de rugby Paul Goze, dans un entretien à l'AFP.

Franck PENNANT - AFP/Archives

Une partie des 40 millions d'aides de l’État pour le rugby professionnel arrivera "d'ici une dizaine de jours", a assuré le président de la Ligue nationale de rugby Paul Goze, dans un entretien à l'AFP.

"On attend, dans les jours qui viennent, les premiers versements des aides publiques. D'ici une dizaine de jours", a estimé le patron du rugby professionnel français.

D'ici à la fin du mois de janvier, les clubs de rugby devraient donc recevoir 70% des 40 millions promis par l’État pour faire face aux pertes liées à la pandémie, estimées à 180 millions d'euros par la LNR.

Les 30% restant arriveront en fin de saison "sur le bilan réel de fin d'exercice" des clubs.

"On se prépare à renégocier avec les pouvoirs publics parce que, jusqu'en mars-avril, je ne pense pas qu'on aura du public dans les stades. On repart pour trois ou quatre mois de huis clos. Les huis clos de l'hiver et du printemps 2021 rendent la vie aussi difficile aux clubs que les précédents", a encore affirmé Paul Goze.

Les clubs de rugby estiment vivre à plus de 60%, jusqu'à 75% pour certains, des recettes liées directement ou indirectement aux matches (billetterie, boutiques, buvettes et surtout hospitalités et partenariats).

"On espère tous que, le plus tôt possible, on pourra avoir du public dans les stades et de plus en plus vers le printemps. On espère sauver les phases finales, qui auront lieu fin juin, en espérant une amélioration. On prépare des éventualités financières avec un huis clos à cette période, donc des pertes importantes. On prépare tous les scénarios du fait que la crise dure et qu'on n'a pas vraiment de perspectives", a-t-il encore ajouté.

Le Stade toulousain, dernier club à avoir soulevé le Bouclier de Brennus (2019), a récemment indiqué être parvenu à équilibrer ses comptes pour la saison 2019-2020, arrêtée avant son terme, grâce notamment au recours au chômage partiel et à l'exonération des charges.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP