Rugby Championship: "Toutes les possibilités ouvertes" pour l'Argentine, estime Quesada

L'entraîneur du Stade français Gonzalo Quesada, ex-membre de l'encadrement de l'Argentine, estime que "toutes les possibilités sont ouvertes" pour les Pumas au Rugby Championship avant un nouveau duel samedi face à la Nouvelle-Zélande, dans un entretien à l'AFP.

STEPHANE DE SAKUTIN - AFP/Archives

L'entraîneur du Stade français Gonzalo Quesada, ex-membre de l'encadrement de l'Argentine, estime que "toutes les possibilités sont ouvertes" pour les Pumas au Rugby Championship avant un nouveau duel samedi face à la Nouvelle-Zélande, dans un entretien à l'AFP.

Q: Avez-vous été surpris de la victoire (25-15) des Pumas face aux All Blacks?

R: "Je ne m'attendais pas à ce qu'ils battent les Blacks, mais j'étais convaincu qu'ils seraient en place. Ils avaient passé énormément de temps ensemble pour travailler: 15 jours en Argentine, 15 jours en Uruguay avant de partir pour un mois de préparation pure en Australie où les Argentins évoluant en Europe en club sont arrivés. Ils ont pu passer deux semaines tous ensemble en jouant deux bons matches d'entraînement. Ces joueurs aiment être ensemble et il y a eu beaucoup de temps pour la cohésion. Cela a créé des liens très forts. Faire des sacrifices en quittant leur famille pendant autant de temps et avec le contexte du pays qui est en difficulté, cela a créé une ambiance particulière. Les joueurs ne voulaient pas que tous ces efforts partent en fumée."

Q: Qu'avez-vous pensé de leur niveau?

Q: "Ils ont dominé pendant presque 80 minutes, évidemment plus sur la partie défensive qu'en attaque. Ils ont réussi à faire déjouer les Blacks, à leur mettre beaucoup de pression et à marquer les points quand il le fallait avec Nico Sanchez très en forme. L'exploit, c'était de répéter la performance. C'était plus dur contre les Australiens (15-15), qui ont fait tout le jeu et ont été plus dangereux, mais moins efficaces. Les Pumas ont su encore une fois faire un super match. Peut-être avec moins d'armes en attaque mais avec une défense très solide et le bon pied de Sanchez. De tels résultats sur deux semaines contre deux des meilleures équipes au monde, c'est fantastique!"

Q: Nicolas Sanchez, ouvreur du Stade français, a inscrit tous les points de l'Argentine. C'est inattendu?

R: "A moitié. J'ai été bluffé par sa préparation cette année. On avait mis l'accent sur l'intensité et une activité physique très forte, il a tenu et s'est rajouté des séances. Pour travailler son tir au but, il est venu à 7h plusieurs fois par semaine pendant plusieurs mois. En termes de nutrition, de préparation (physique), il a fait des efforts monumentaux, au départ pour être très en forme en club. Il ne s'attendait pas à être rappelé (par le sélectionneur Mario Ledesma, ndlr). Il pensait que sa carrière internationale était finie après la Coupe du monde où les choses ne sont pas passées comme on le voulait. Il a eu des hauts et des bas. Mais avec cette énorme préparation, il s'est donné les moyens d'être rappelé. Ce qui lui arrive, c'est tout sauf un hasard."

Q: L'Argentine doit-elle désormais viser le titre?

R: "Les joueurs y sont allés avec beaucoup d'humilité comme toujours mais ils ne vont pas jouer la suite en mode +petit bras+. Ils voudront être de vrais concurrents pour gagner la compétition. Après les deux premiers résultats qu'ils ont eus, toutes les possibilités sont ouvertes."

Q: A quoi doivent s'attendre les Pumas?

R: "A des Blacks revanchards. Ils ont déjà planté le décor en disant qu'ils s'étaient sentis provoqués et qu'il ne fallait pas tomber dans la provocation. Les Blacks auront eu quinze jours pour se préparer et ce serait vraiment un exploit majuscule de répéter la même performance contre eux. Ce sera très difficile, mais il ne faut pas compter sur les Argentins pour se cacher. Ils sont en pleine confiance et vont faire face."

Q: Qu'apporte l'Australien Michael Cheika, engagé comme consultant?

R: "Si j'ai bien compris, il est impliqué dans tous les secteurs du jeu mais a surtout apporté quelques nouveautés à la défense. Avoir un regard extérieur de quelqu'un qui aime beaucoup le rugby argentin et a un lien d'amitié fort avec Mario (Ledesma) est important et complémentaire. Mais le staff des Pumas, sans lui, est déjà ultra-compétent avec un niveau de qualité humaine et professionnelle énorme."

Propos recueillis par Ludovic LUPPINO

Par Ludovic LUPPINO / Paris (AFP) / © 2020 AFP