Roland-Garros: la Russe Anastasia Pavlyuchenkova en finale pour la première fois

La Russe Anastasia Pavlyuchenkova (32e mondiale) s'est qualifiée jeudi à Roland-Garros pour sa première finale de tournoi du Grand Chelem en battant en demie la Slovène Tamara Zidansek (85e) 7-5, 6-3.

Christophe ARCHAMBAULT - AFP

La Russe Anastasia Pavlyuchenkova (32e mondiale) s'est qualifiée jeudi à Roland-Garros pour sa première finale de tournoi du Grand Chelem en battant en demie la Slovène Tamara Zidansek (85e) 7-5, 6-3.

Pavlyuchenkova affrontera pour le titre la vainqueur de l'autre demi-finale entre la Grecque Maria Sakkari (18e) et la Tchèque Barbora Krejcikova (33e).

"Waouh, je le voulais tellement que je ne sais plus ce que je ressens, c'est beaucoup d'émotions, je suis très contente mais très fatiguée aussi", a-t-elle déclaré. Elle est devenue la première joueuse à dépasser les 50 participations en Grand Chelem avant d'atteindre la finale (52).

A 29 ans, la Russe a été plus solide que son adversaire de six ans sa cadette.

Son jeu agressif (155 coups gagnants, record du tournoi, pour atteindre les demies) a une nouvelle fois fait mouche. Zidansek, 85e, en a réussi plus (27 contre 19), mais elle a aussi et surtout commis plus de fautes directes que la Russe (33 contre 22).

"Le tennis est un sport tellement mental, à 90%, c'est ce qui est vraiment difficile. J'ai essayé de me battre sur chaque balle, chaque point, de travailler tactiquement aussi. Parfois, avec les émotions je mets des balles partout et mon frère (son entraîneur, NDLR)) me dit: +Réfléchis un peu !+ Je suis contente d'avoir pu gagner malgré le stress et la fatigue", a souligné Pavlyuchenkova.

Elle était aussi nettement plus expérimentée que Zidansek puisqu'elle avait déjà joué six fois en quarts de finale de Majeur (Australie 2017, 2019, 2020, Wimbledon 2016, US Open 2011, Roland-Garros 2011) sans parvenir jusque-là à passer dans le dernier carré. La Slovène n'avait jamais dépassé le deuxième tour en Grand Chelem. Elle est la première joueuse de son pays à atteindre une demi-finale majeure.

Avec 12 titres au palmarès, Pavlyuchenkova était aussi, de loin, la plus titrée des quatre quart-de-finalistes.

Désormais, elle visera son premier titre majeur, samedi.

"C'est ma première finale, j'ai envie de m'amuser, de bien jouer, et peu importe le résultat", a-t-elle assuré.

Elle reviendra lundi dans le Top20 mondial, après avoir atteint le 13e rang en 2011. Et si elle gagne, elle sera 14e. Zidansek, elle, fera son entrée dans le Top 50.

Il y a 17 ans, Anastasia Myskina et Elena Dementieva étaient les premières Russes à atteindre la finale d'un Grand Chelem, suivies par Maria Sharapova, Svetlana Kuznetsova, Dinara Safina puis Vera Zvonareva.

Depuis six ans et 24 Majeurs, aucune Russe n'avait atteint la finale d'un tournoi du Grand Chelem, la dernière étant Sharapova en Australie en 2015, battue par Serena Williams.

AFP / Paris (AFP) / © 2021 AFP