PSG: Mbappé, la petite crise de croissance

Kylian Mbappé ne marque plus depuis quatre matches et la planète Paris SG s'inquiète, avant de recevoir Montpellier, vendredi (21h00) pour la 21e journée de Ligue 1. Mais d'anciens internationaux plaident la simple crise de croissance d'un surdoué.

JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP/Archives

Kylian Mbappé ne marque plus depuis quatre matches et la planète Paris SG s'inquiète, avant de recevoir Montpellier, vendredi (21h00) pour la 21e journée de Ligue 1. Mais d'anciens internationaux plaident la simple crise de croissance d'un surdoué.

"Il a mis la barre tellement haut qu'on lui en réclame toujours plus", plaide auprès de l'AFP Alain Giresse.

"On a tous des passages à vide", ajoute Jean-Pierre Papin, qui a aussi connu la disette du buteur.

La critique a la dent dure avec le jeune champion du monde, âgé de 22 ans, et ses notes baissent dans les pages des journaux. Les sites de vidéos compilent ses mauvais choix lors des derniers matches, oubliant qu'il amène un but à Saint-Étienne (1-1) et sert une passe décisive contre Brest (3-0).

"Il ne faut pas faire attention aux critiques", insiste JPP auprès de l'AFP, tout en reconnaissant qu'"aujourd'hui, avec les réseaux sociaux, tout est amplifié, c'est quelque fois dur à assumer".

"Mais qu'il ne s'inquiète pas, et d'ailleurs je ne pense pas qu'il s'inquiète", assure le septième meilleur buteur de l'histoire des Bleus (30 buts).

- Pas marqué sous Pochettino -

L'attaquant du Paris-SG, Kylian Mbappé, lors du match de Ligue 1 à Angers, le 16 janvier 2021

L'attaquant du Paris-SG, Kylian Mbappé, lors du match de Ligue 1 à Angers, le 16 janvier 2021

JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP/Archives

Pour se relancer, Mbappé peut se souvenir que Montpellier lui réussit: il a signé à la Mosson à l'aller (victoire 3-1) son très attendu 100e but avec le PSG, au bout d'un petit jeûne, déjà, de trois matches sans marquer.

Mbappé n'a pas encore marqué depuis l'arrivée du nouvel entraîneur, Mauricio Pochettino, dans le contexte de son éventuelle prolongation, son contrat se terminant en juin 2022.

L'Argentin s'est déjà prononcé pour qu'il reste à Paris. Écarté du terrain par le Covid, il laisse son adjoint défendre Mbappé, "meilleur buteur de L1" (12 buts, comme Boulaya), rappelle Jesus Perez. "Tous les joueurs peuvent faire mieux, mais nous sommes très contents de son investissement", et de sa souplesse pour occuper deux rôles pour la victoire à Angers (1-0), à gauche, puis au centre.

Au-delà de la question du contrat, pour Alain Giresse, Mbappé vit une crise classique "dans le processus de carrière d'un joueur précoce qui a émerveillé tout le monde à 17 ans".

"Kyky" a pu tomber "dans une forme de confort, poursuit +Gigi+, en se disant inconsciemment que ça allait être facile. On oublie qu'on ne connaît pas tout et qu'il faut continuer à travailler".

"Je me permets de le dire parce que j'ai connu ça", se défend l'ex-membre du carré magique des Bleus. "J'ai démarré à 18 ans, et à 20 ans quand j'ai un peu baissé je me suis fait reprendre de volée partout, le public me sifflait" à Bordeaux, se souvient-il.

"Quel joueur, même parmi les plus grands, n'a pas subi de période difficile, d'incompréhension dans son jeu?" demande Giresse.

- "Paf! Accélération" -

L'attaquant du Paris-SG, Kylian Mbappé, lors du match du Trophée des Champions contre Marseille, à Lens, le 13 janvier 2021

L'attaquant du Paris-SG, Kylian Mbappé, lors du match du Trophée des Champions contre Marseille, à Lens, le 13 janvier 2021

Denis Charlet - AFP/Archives

Mais tous ont "réussi, pas tout seul, avec l'entourage, les joueurs, le coach. Et à Paris, Mbappé a l'environnement qu'il faut, on voit l'attention pour lui dans le club, ça va l'aider", assure Gigi.

Sur les derniers matches, le champion du monde a semblé parfois forcer un peu, tentant des gestes un peu gratuits, un dribble compliqué, un coup du foulard un peu vain...

Giresse lui conseillerait "d'étoffer son registre. Non pas de changer son jeu, mais d'avoir une palette élargie".

Le jeu de Mbappé, star mondiale, est décortiqué en vidéo par ses adversaires. "Parfois, il se fait prendre, quand il a démarré on ne le connaissait pas. Qu'il apprenne à varier ses effets. Si, quand ils croient qu'il va percuter, il prend un appui, il va créer de l'incertitude chez son adversaire, et le coup d'après, paf! il pourra placer son accélération", imagine Giresse.

Et "qu'il laisse tomber le côté obsessionnel des stats", suggère encore Giresse.

Mbappé (également 5 passes décisives), "n'a pas perdu son football. Il ne s'agit pas de se remettre en cause, mais de reprendre le fil de sa progression. Il a le potentiel des tous meilleurs joueurs du monde", estime l'ancien entraîneur du PSG (en 1998).

JPP n'a "aucun conseil à lui donner". "Je pense qu'il très bien conseillé et qu'il a la tête sur les épaules. Le seul problème de Kylian c'est qu'il a mis la barre tellement haut..." La thèse de la petite crise de croissance.

Par Emmanuel BARRANGUET / Paris (AFP) / © 2021 AFP