Play-offs NBA: les Bucks s'accrochent, le Jazz tient la cadence

Milwaukee, porté par Antetokounmpo et Middleton, auteurs de 79% des points de l'équipe, un record pour un duo en play-offs NBA, ont réduit l'écart contre Brooklyn (86-83), tandis que Utah a fait le break contre les Clippers (117-111) dans l'autre demi-finale jouée jeudi.

Stacy Revere - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Milwaukee, porté par Antetokounmpo et Middleton, auteurs de 79% des points de l'équipe, un record pour un duo en play-offs NBA, ont réduit l'écart contre Brooklyn (86-83), tandis que Utah a fait le break contre les Clippers (117-111) dans l'autre demi-finale jouée jeudi.

. Les Bucks sortent du bois

Milwaukee devait impérativement s'imposer, après deux franches défaites, sous peine de risquer le coup de balai. Devant leur public, ils y sont parvenus, mais que ce fut dur...

Ils ont pourtant débuté de façon très agressive, infligeant un 30-11 aux Nets dans le premier quart-temps. Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton, critiqués pour leur manque de dureté, ont répondu comme il le fallait, inscrivant 15 unités chacun.

Leur prédominance en attaque s'est vérifiée tout du long, même si leur adresse a légèrement baissé ensuite. Le premier a fini avec 33 points (14/31, 14 passes), qui auraient pu faire plus sans de vilains 1/8 derrière l'arc et 4/9 aux lancers francs. En plein doute sur cette ligne, il a même dépassé les 13 secondes règlementaires pour en tirer un et les arbitres l'en ont empêché.

Kris Middleton (Milwaukee Bucks), lors du 3e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Est contre les Brooklyn Nets, le 10 juin 2021 à Milwaukee

Kris Middleton (Milwaukee Bucks), lors du 3e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Est contre les Brooklyn Nets, le 10 juin 2021 à Milwaukee

Stacy Revere - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Quand au second, il a fini avec 35 points (15 rbds) et fut celui qui a pris les choses en main dans les deux dernières minutes, en marquant à trois reprises quand plus personne n'y arrivait. Avant d'assurer le résultat aux lancers francs après un panier crucial de Jrue Holiday (9 pts).

"Nous étions tous les deux prêts. Nous avons été capables de rivaliser. J'espère que nous pourrons le refaire au quatrième match", a réagi Giannis Antetokounmpo.

Kevin Durant (Brooklyn Nets) tente un tir à 3 pts malgré la défense de P.J Tucker (Milwaukee Bucks), lors du 3e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Est, le 10 juin 2021 à Milwaukee

Kevin Durant (Brooklyn Nets) tente un tir à 3 pts malgré la défense de P.J Tucker (Milwaukee Bucks), lors du 3e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Est, le 10 juin 2021 à Milwaukee

Stacy Revere - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

En face, Kevin Durant a eu la balle d'égalisation à trois points, mais une marée verte s'est abattue sur lui pour le gêner et cela a marché. Pas toujours adroit (11/28) mais imperturbable, l'ailier a tout de même été solide avec 30 points (11 rbds, 5 passes, 4 interceptions).

C'est dans son sillage que Brooklyn, sans s'affoler, a effectué sa remontée au score, avant de prendre l'avantage en fin de troisième quart-temps (65-64).

Les fans des Bucks ont alors craint que ce come-back ne s'avère gagnant, mais la suite fut une grosse bataille défensive. Sans que Kyrie Irving (22 pts, à 9/22), autre arme fatale des Nets dans le money-time, ne parvienne à l'être, sous les yeux de James Harden, impuissant en raison de sa cuisse droite blessée.

"C'est intéressant de voir que nous perdons un match à cause de notre attaque. C'était un soir difficile. Nous n'avons pas réussi à trouver un bon rythme", a commenté leur coach Steve Nash.

. Le Jazz garde le tempo

Donovan Mitchell (Utah Jazz) tente un tir, malgré la défense de Paul George (Los Angeles Clippers), lors du 2e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Ouest, le 10 juin 2021 à Salt Lake City

Donovan Mitchell (Utah Jazz) tente un tir, malgré la défense de Paul George (Los Angeles Clippers), lors du 2e match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Ouest, le 10 juin 2021 à Salt Lake City

Alex Goodlett - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Auteur de 45 points lors du premier match, Donovan Mitchell n'en a cette fois inscrit "que" 37. Il a d'abord tracé la route du succès de Utah pendant trois quart-temps, puis a réussi les paniers et lancers francs nécessaires dans les ultimes secondes.

Car le Jazz s'y est pris à trois fois pour distancer L.A., menant de 21 longueurs au début du 3e quart-temps (76-55), puis de dix (93-83) après que les Californiens furent revenus à -4. Au quatrième quart-temps, Jordan Clarkson (24 pts), Bogdan Bogdanovic (16 pts) et Joe Ingles (19 pts) ont alors sorti les banderilles derrière l'arc (113-103), mais les Clippers se sont rapprochés encore, avant que Mitchell ne les repousse définitivement.

Ce jeu d'accordéon gagnant, s'appuyant sur 20 paniers (sur 39 tentés) à longue distance, Utah le doit aussi à Rudy Gobert, qui a largement justifié son 3e titre de meilleur défenseur de la ligue (13 pts, 20 rbds, 3 contres, 2 interceptions).

Le pivot français Rudy Gobert (Utah Jazz) contre le tir de Marcus Morris Sr. (Los Angeles Clippers), lors du 1er match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Ouest, le 8 juin 2021 à Salt Lake City

Le pivot français Rudy Gobert (Utah Jazz) contre le tir de Marcus Morris Sr. (Los Angeles Clippers), lors du 1er match des play-offs NBA de la demi-finale de la conférence Ouest, le 8 juin 2021 à Salt Lake City

Alex Goodlett - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

"On est restés solidaire, on a joué dur jusqu'au bout des 48 minutes", a commenté le Français, non sans plaisanter en soulignant qu'il est le seul de son équipe à ne pas shooter à trois points. "Ces tirs, je les garde pour plus tard", a-t-il prévenu en riant.

Côté Clippers, Reggie Jackson (29 pts) a pris le relais de Kawhi Leonard (21 pts), encore bien gêné par la défense adverse. Autre motif de satisfaction, Paul George (27 pts, 10 rbds) a enfin été velléitaire en attaque.

Mais ce trio n'a pas suffi. Il faudra tout le monde à l’œuvre samedi à Los Angeles s'ils veulent bousculer un collectif très soudé.

AFP / Los Angeles (AFP) / © 2021 AFP