NBA: Lakers-Warriors, Celtics-Wizards, barrages électriques

Los Angeles Lakers-Golden State Warriors à l'Ouest, avec LeBron James contre Stephen Curry; Boston-Washington à l'Est, avec Jayson Tatum contre Russell Westbrook: les alléchants barrages qualificatifs pour les play-offs, expérimentés cette saison par la NBA, promettent suspense et frissons de mardi à vendredi.

Justin Casterline - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Los Angeles Lakers-Golden State Warriors à l'Ouest, avec LeBron James contre Stephen Curry; Boston-Washington à l'Est, avec Jayson Tatum contre Russell Westbrook: les alléchants barrages qualificatifs pour les play-offs, expérimentés cette saison par la NBA, promettent suspense et frissons de mardi à vendredi.

Les vainqueurs de ces deux affiches valideront leur ticket pour le 1er tour, avec le statut de tête de série N.7 à la clé. Les perdants auront une seconde chance, de surcroît à domicile, pour avancer en tant que tête de série N.8.

Celui de l'Est jouera contre le gagnant de l'autre barrage entre Indiana Pacers et Charlotte. Les Pacers s'appuieront sur leur tour lituanienne Domantas Sabonis et le miraculé Caris LeVert, opéré d'une tumeur à un rein en début d'année. Les Hornets comptent en leurs rangs le scoreur Terry Rozier et le rookie LaMelo Ball.

Celui de l'Ouest jouera son joker contre Memphis ou San Antonio. Les Grizzlies possèdent le talentueux Ja Morant et l'imposant Jonas Valanciunas. Les Spurs sont emmenés par l'excellent DeMar DeRozan et coachés par l'éternel Gregg Popovich.

Difficile avec de telles oppositions au couperet de ne pas trouver d'intérêt à ces "play-in" ouvrant la voie des "play-offs", alors que d'habitude l'ennui gagne vite les fins de saisons régulières, une fois les positions au classement verrouillées.

- James virulent barragiste -

Luka Doncic, des Dallas Mavericks, shoote lors du match contre les Minnesota Timberwolves, le 16 mai 2021 à Minneapolis

Luka Doncic, des Dallas Mavericks, shoote lors du match contre les Minnesota Timberwolves, le 16 mai 2021 à Minneapolis

David Berding - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Ces dernières semaines, il n'y avait guère que LeBron James (Lakers) et Luka Doncic (Dallas), deux des plus grosses stars de la ligue certes, pour en contester les bienfaits.

"Celui qui a eu l'idée de cette merde doit être viré", lâchait avec virulence le premier, quand le second s'interrogeait: "Je ne comprends pas l'idée d'un +play-in+. Vous jouez 72 matches pour aller en play-offs, puis admettons vous en perdez deux d'affilée et là vous n'y êtes plus? Je ne vois pas l'intérêt".

Si Dallas (5e) a finalement pu éviter d'en passer par là, L.A., 2e de la conférence Ouest avant qu'Antony Davis et James se blessent, respectivement au tendon d'Achille droit et à la cheville droite, a chuté au 7e rang sans ses deux joueurs majeurs.

On peut aisément comprendre la frustration de "LBJ" et des siens dans leur quête d'un back-to-back (doublé) sept mois après le 17e titre de champion ramené de la bulle d'Orlando.

S'ils passent l'obstacle Warriors, les Lakers auront fort à faire dès le 1er tour face à Phoenix (N.2) qui aura l'avantage du parquet et dont l'effectif autour du duo Devin Booker/Chris Paul est très complet. S'ils doivent en passer par un 2e match de barrage et s'imposent, il leur faudra en découdre avec Utah, meilleure équipe de la saison régulière sous l'impulsion de Donovan Mitchell et Rudy Gobert.

- Wizards trouble-fête -

Russell Westbrook, des Washington Wizards, fait une passe à l'un de ses coéquipiers, lors du match contre les Charlotte Hornets le 16 mai 2021 à Washington DC

Russell Westbrook, des Washington Wizards, fait une passe à l'un de ses coéquipiers, lors du match contre les Charlotte Hornets le 16 mai 2021 à Washington DC

Will Newton - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

A l'Est, la perspective de disputer des barrages, malgré une entame catastrophique notamment due au Covid-19 qui a décimé l'effectif, a au contraire relancé la saison des Wizards dans le sillage de Russell Westbrook, exceptionnel ces deux derniers mois, durant lesquels il a réussi 27 de ses 38 triples-doubles.

La dynamique de Washington, passé de la dernière à la 8e place, en s'appuyant aussi sur Bradley Beal qui a échoué de peu à finir meilleur marqueur de la saison derrière Stephen Curry, a de quoi poser des problèmes à Boston (7e). Et ce, même au Garden, car Jaylen Brown ne sera pas là (poignet) et Jayson Tatum semble fatigué. Evan Fournier, tout juste arrivé, pourra-t-il faire la différence ?

Le vainqueur aura ensuite une bien lourde tâche d'entrée de play-offs, face à Brooklyn (N.2) et son "Big3" Kevin Durant/James Harden/Kyrie Irving, appelé à régner sur la ligue sur le papier.

Le perdant aura une 2e chance à domicile, soit contre Indiana soit contre Charlotte, pour se donner le droit de défier Philadelphie (N.1) et son armada menée par Joel Embiid, prétendant au trophée de MVP.

AFP / Los Angeles (AFP) / © 2021 AFP